/ Podcast Votre coach web

Podcast : Où trouver des sons pour ses podcasts et vidéos YouTube ? #askBertrand

Aujourd’hui je réponds à une question de Sébastien posée par le biais de mon Patreon. Et je vous rappelle que mes Patrons sont prioritaires dans les questions 😉 Sébastien se posait la question des règles et astuces pour créer ou ajouter un jingle dans ses vidéos. Comment illustrer avec une musique ? Quels droits ? Est-ce lié à la durée ? Où trouver des sons ? Voici ma réponse détaillée.

Listen to "69. Où trouver des sons pour ses podcasts et vidéos YouTube ? #askBertrand" on Spreaker.

Notes de l’émission

Ceci n’est pas une retranscription complète mais seulement un complément. Ecoutez l’audio pour tout savoir.

La question n’est pas simple à répondre. Il y a des tenants juridiques importants dus aux droits d’auteur mais les pays n’ont pas forcément toujours apporté les mêmes réponses. De plus la règle du droit à la citation est à l’appréciation, parfois celle des tribunaux. La règle générale est que les droits d’auteur ne se présument pas et vous ne pouvez pas utiliser le travail d’un autre sans son accord.

Ce qui se traduit :

  • ne jamais utiliser une musique dont on n’a pas les droits
  • ** il est souvent plus rapide et plus simple d’investir quelques euros pour être tranquille** surtout si c’est pour un jingle que l'on utilise très souvent.

Le cas de Youtube et Facebook

Il y a aussi des tenants techniques. Si nous sommes assez tranquille sur un podcast, le système de surveillance Content ID de YouTube est lui bien plus pointilleux. Les ayants droits peuvent ainsi indiquer à YouTube quelles oeuvres sont protégées, quelles limites ils imposent et comment finalement la plateforme doit agir : blocage de la vidéo total ou dans certains pays ou certains cas, monétisation forcée, partage de revenus, suppression de la musique… Facebook a un système équivalent mais moins précis ou sensible et semble surtout disposé à payer de sa poche les droits d’auteurs pour faire en sorte de ne pas bloquer les utilisateurs.

Le système s’applique aussi aux vidéos live. Les deux plateformes sont en mesure de couper les live en cas de détection de l’infraction.

La solution Creative Commons

Toutefois il est possible d’utiliser des sons gratuitement. Je passe sur la bibliothèque YouTube assez pauvre et limitée à la plate-forme. En revanche, il est possible de regarder du côté de Creative Commons dont la philosophie est

«  Notre travail consiste à construire un espace commun dynamique et utilisable, propulsé par la collaboration et la reconnaissance. »

Ce jeu de licences permet à un auteur de laisser les gens utiliser et remixer son contenu sous certains conditions :

  • La règle de base est la paternité : BY,
  • il peut imposer une redistribution du résultat identique à l’originale : SA,
  • il peut autoriser la modification ou pas : ND,
  • il peut autoriser utilisation commerciale ou pas : NC.

Ces conditions se combinent. La licence BY-SA (Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions) est la plus proche du logiciel Open Source. La plus restrictive est CC BY-NC-ND (Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification). S’ajoute aussi la licence CC0 qui permet d’avoir une sorte d’équivalent du domaine public.

Ces licences ne sont pas limitées à la musique et s’appliquent à tous types de contenus y compris les blogs ou Wikipedia. La plate-forme Wikimedia permet d’ailleurs de retrouver les images, vidéos et sons partagés. Unsplash propose des photos en CC0. Regardez le petit logo tout en bas de l'article. Souncloud héberge aussi des contenus Creative Commons mais ils ne sont pas forcément simples à repérer. Le plus simple est même de passer par le moteur de recherche sur le site Creative Commons en choisissant Soundcloud.

La plateforme dédiée à la musique Creative Commons la plus connue est probablement Jamendo qui dispose d’un catalogue de 200.000 titres. Toutefois, là encore pour une utilisation dans des vidéos ou podcast, on sera vraiment tranquille en utilisant le Licensing Jamendo. La Licence personnelle Jamendo débute à 4,99€ le morceau. Pour un jingle c’est vraiment intéressant.

Fouiller dans YouTube

Une autre manière de trouver des titres et souvent en Creative Commons sera de regarder les chaînes du curation de contenus. Elles proposent de nombreux titres souvent d’ailleurs repérés sur Soundcloud mais pas seulement. Il faut alors bien vérifier les licences. Voici quelques chaînes que je suis :

Autre astuce. Le vlogueur Casey Neistat a utilisé de nombreuses musiques dans ses vidéos dont certains libres. Cherchez par exemple Mixtape Casey Neistat dans YouTube ou Soundcloud pour repérer des vidéos et playlists.

Acheter de la musique

La solution la plus simple et la plus sûre pour moi est de se tourner vers des plateformes de vente de sons libres. Voici les trois que je vous recommande particulièrement mais il y a en a bien d’autres.

  • AudioJungle : souvent des titres à 19€ et utilisables sur YouTube
  • Epidemic Sound : achat à la seconde ou sur abonnement (13,5€ / mois). Gros catalogue avec des classements par thèmes, styles de musiques, ambiance… L’abonnement est idéal si vous faîtes beaucoup de vidéos Youtube car votre abonnement est lié à votre chaîne. L’autre point fort est le téléchargement des STEMS, les couches musicales. Vous pouvez par exemple n’utiliser que la basse sans la voix.
  • MusicInCloud : mon petit préféré d’une part parce qu’il est en français et ensuite parce qu’il propose la musique dans des variantes de durée : 15s, 30s, 60s, complète. Parfait pour du jingle. Chaque titre est à 28,80€.

Mais il existe bien entendu de nombreuses autres solutions. Je vous invite à venir en discuter dans mon groupe Facebook du Club des Créateurs de Contenus.


Votre Coach Web est mon podcast sur la création de contenu pour aider ceux qui veulent s’exprimer sur internet et les réseaux sociaux, développer leur visibilité et en vivre.

Vous pouvez vous abonner sur iTunes , Google Play Music et YouTube .

Michael Henry