«Le soir, c’est moi ou l’ordinateur»