16 gus…

Affiche par Geoffrey Dorne

La loi Hadopi a été adoptée jeudi dernier vers 23 heures par un vote massif de nos députés français. Seulement 16 d’entre eux étaient présents ! La classe ! Je sais d’ailleurs que mon député, Louis Giscard-d’Estaing, n’y était pas puisque j’ai discuté avec lui à Clermont-Ferrand ce jeudi soir à 21h de la fameuse loi Hadopi.

Et je dois dire que la discussion a été conforme à ce que je pensais puisqu’il n’avait pas l’air d’en savoir beaucoup sur la loi qu’il était censé voter au même moment à 350 kilomètres de là.

Louis Giscard-d’Estaing semble savoir globalement le contour mais pas vraiment les conséquences de la loi. Lui il est en commission des finances…. l’excuse ! Il m’a toutefois indiqué avoir émis des réserves sur les coupures internet qui sont très pénalisantes. Je lui ai aussi rappelé qu’à mon avis un député n’avait pas à voter des lois sous la pression du lobby Pascal Nègre. Je lui ai rappelé que le président d’Universal était déjà parti en croisade il y a 20 ans contre la cassette enregistrable ce qui n’avait pas empêché sa société de faire des bénéfices depuis et encore en hausse l’an dernier.

Il a par contre réagi un peu plus quand je lui ai dit qu’à mon goût cette loi n’avait été faite que pour instaurer dans les textes un filtrage et une surveillance. Sa défense n’a toutefois pas été très vive. Je ne l’ai pas trouvé non plus très à l’aise sur la SACEM. Sa conclusion à lui sur cette loi me semble être : nous Français, on veut absolument faire des lois pour régler chaque problème, mais celle là semble difficile à appliquer.

Il n’a d’ailleurs pas caché qu’au sein de l’UMP il y avait des divergences de vues sur cette loi. C’est ce qui explique sûrement qu’il n’y aura pas, contrairement à ce qui se fait d’habitude, de vote solennel, comme celà se fait sur chaque texte, le mardi après les questions au gouvernement.

Le député UMP Tardy, qui a voté contre, rappelle sur son blog que “le vote solennel permet pourtant a chaque député, même s’il n’a pas suivi les débats, de pouvoir affirmer sa position par un vote nominatif, qui permet aux électeurs de connaitre sa position. Certains de mes collègues non présents souhaitaient s’abstenir lors de ce vote solennel.

Connivence

L’autre question que je me pose est qu’apparemment sur les 16 députés présents, il n’y en avait que 4 de gauche. C’est faible et cela démontre pour moi une certaine connivence. Certes, si le PS avait envoyé 80 députés, l’UMP aurait bien trouvé le moyen de faire revenir une centaine de députés pour faire passer la loi, mais symboliquement c’était plus fort.

La gauche est cependant bien trop contente que la droite fasse passer cette loi. Elle n’a pas grand chose à y redire et sous ses airs de protection du citoyen contre le méchant UMP elle a été élevée au même grain. Il est plus difficile pour la gauche de faire accepter de telle loi à ses électeurs et elle remercie l’UMP d’avoir fait le sale boulot. Mais si la gauche revient au pouvoir, elle ne retouchera pas cette loi…

Illustration par Geoffrey Dorne

— Bertrand

Mieux dormir toute l’année en découvrant ton sommeil pendant les vacances

L’expérience qui va te permettre de découvrir comment tu dors et comment mieux dormir pour optimiser ta vie quotidienne.

Découvrir le programme 👉

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.