Homme malade, homme mourant ?!

Malade

Cette semaine je suis mourant. Et puis une belle mort, longue et agonisante comme dans les films où l’acteur met des plombes à tomber, tourne les yeux 10 fois dans leurs orbites, agonise lentement puis clapse après un dernier spasme non sans avoir dit “je vais mourir…

Une fin de cinéma si tragique équivaut dans le langage quotidien de l’homme à “j’ai attrapé un méchant rhume“. Je suis même mort deux à trois fois : tuyauterie interne inversée le lundi matin, fièvre l’après-midi, docteur, toux le mardi, pas dormi le mercredi, expectorations le jeudi… Bref j’étais toute la semaine patraque, pas bien, enrhumé à l’article de la mort ! Mais je n’y peux rien c’est comme ça je suis un homme !

Pire dans cette longue mort, je me suis coupé deux fois en faisant la cuisine. Autant d’occasions de mourir encore un peu plus dans d’atroces souffrances : “Chérie j’ai bobo au doigt !

Voilà bien l’un des grands sujets d’incompréhension et de moqueries entre hommes et femmes. Quasiment toutes les femmes se moquent des hommes qui sont mourants au moindre bobo. Moi qui aie travaillé 4 ans avec plusieurs femmes j’ai pu être témoin du nombre de fois où vous vous moquez de nos morts successives et atroces !

C’est encore plus vrai pour celles qui sont mamans. Messieurs, n’avez-vous jamais entendu la phrase : “Je ne sais pas comment vous feriez si vous deviez être enceinte et accoucher !? Vous ne le supporteriez jamais !

En fait, nous ne le saurons probablement jamais, donc ce débat ne sera jamais tranché ! Méfions-nous avec la médecine quand même ! Cela reste donc une affirmation gratuite qui vous permet de dire que nous sommes de bien faibles choses en comparaison de vous les super wonder women !

C’est possible ! Mais peut-être y a-t-il aussi chez nous une tactique œdipienne venue de l’enfance visant à extorquer un peu de tendresse comme nous le faisions avec notre maman. Nous n’y pouvons rien nous ne sommes que des hommes !

Sur ce, je vous laisse, je n’ai pas fini de mourir cette semaine…

— Bertrand

Mieux dormir toute l’année en découvrant ton sommeil pendant les vacances

L’expérience qui va te permettre de découvrir comment tu dors et comment mieux dormir pour optimiser ta vie quotidienne.

Découvrir le programme 👉

4 comments… add one
  • DarkGally Déc 16, 2011 @ 12:14

    Mon mec a eu la grippe la semaine dernière. Toute la semaine…
    Du coup, j’ai dû être aux petits soins pendant qu’il est resté, agonisant, dans le lit (sans même envisager de se lever de la semaine). Et j’ai dû l’écouter geindre…Ce qui est drôle quand on sait que je sortais tout juste de l’hôpital après une grosse opération.
    Du coup, j’ai envisagé de lui rendre service et de l’étouffer avec l’oreiller…mais je me suis retenue (j’ai eu pitié de la bête).

    Bizarrement, le vendredi soir il était à l’article de la mort avec 37,8°C, le samedi il était en pleine forme pour faire 3 heures de répète avec son groupe à l’autre bout de la ville.

    Là j’ai regretté l’oreiller…

    • La Poup' Jan 8, 2012 @ 15:19

      hahahaha…. mon oncle, lorsqu’on lui fait le coup de se moquer de sa grippe d’homme, répond toujours la même chose : “femme, si toi tu avais une grippe d’homme, tu en mourrais!!!”

  • Fanny Fév 20, 2012 @ 18:16

    Allez… j’avoue tout… le mien n’est jamais malade ou supporte très bien les petits rhumes quand moi je suis à l’agonie en train de geindre comme une mourante et faire mon testament.

    Par contre lui se plaint + de maux de tête que moi (je n’en ai jamais eu), c’est le monde à l’envers XD

    En tout cas bon courage à toi je compatis, fais toi bien dorloter !

Répondre à DarkGallyAnnuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.