Les diabolos de Camille

Dans cet épisode de mon podcast je vous parle de l’opération des oreilles de notre Camille. Après plusieurs autites, il a été décidé de lui poser des aérateurs. Aussi appelés diabolos. Je vous raconte tout ça dans cet épisode. Je vous donne quelques infos sur cette opération en complément dans cet article.

C’est quoi une otite séreuse ?

Camille cumulait les otites depuis quelques mois. Cela a commencé avec les rhumes après son entrée à la crèche, mais aussi avec les poussées dentaires provoquant beaucoup de salives. À un moment il faut que tout ça s’évacue, notamment via les lavages de nez. Mais un bébé ne se mouche pas tout seul donc l’évacuation n’est pas si simple.

Surtout si en plus la trompe d’Eustache dans l’oreille se bouche. Ce petit tuyau permet l’aération de l’oreille en faisant rentrer de l’air dans certains cas, quand nous avalons notre salive, mais aussi évacuer ces liquides de la sphère ORL, les sérosités.

Et donc du liquide épais et gluant finit par s’accumuler derrière le tympan. On appelle ça de la colle ou de la glu. Cela provoque inflammation au niveau des tympans, l’otite séreuse.

Pourquoi faut-il opérer ?

Une otite c’est douloureux, surtout en position couchée. Mais l’otite séreuse peut aussi conduire à une baisse d’audition qui peut être importante et donc pénaliser le développement de la parole chez l’enfant. Ce n’était pas le cas pour Camille. Mais notre médecin généraliste nous avait bien dit que c’était important de la faire opérer si besoin.

Au bout de plusieurs otites, notre pédiatre a préféré nous envoyer vers un médecin ORL pour examiner l’état des tympans. Son diagnostic fut simple et rapide : il fallait opérer et poser des aérateurs tympaniques aussi appelés yoyo ou diabolos.

Ce sont des petits dispositifs qui ressemblent au jeu bien connu. Ils sont placés dans le tympan afin de créer l’aération manquante. C’est minuscule, peut-être 2 millimètres, et invisibles une fois posés. Ils permettent l’aération de l’oreille et le drainage des fluides.

Dans notre cas, il n’y a eu que la pose de diabolos. Mais certains enfants sont aussi opérés des végétations en même temps. C’était le cas des enfants plus grands opérés le même jour.

Comment se déroule l’opération ?

Bien que ce chirurgien nous ai expliqué qu’il ne fallait pas qu’en enfant cumule plus de trois semaines d’otite, l’opération a été planifiée 6 semaines plus tard. En attendant, notre mission était de faire en sorte que Camille ne soit pas malade.

Courte opération

Car l’opération se fait sous anesthésie générale. On ne peut pas demander à un bébé de 15 mois de ne pas bouger. Elle est très courte, 10 à 15 minutes environ. Mais le bébé ne doit pas être enrhumé pour l’anesthésie, car c’est un facteur de risque. Et il doit aussi être à jeun depuis plusieurs heures.

Nous sommes rentrés à la clinique vers 7h le jour de l’opération pour en sortir autour de 14h. L’ordre des opérations est déterminé en fonction de l’âge des enfants. Les plus jeunes en premier. Camille était la première. Cela nous a évité de devoir la faire attendre trop longtemps sans pouvoir lui donner son biberon. Et vous savez comme le temps est long quand un enfant hurle de faim.

Longue attente après

Mais c’est finalement après l’opération que le temps fut long. Je ne sais pas ce qui se passait dans la tête de Camille quand elle est revenue. Mais elle était, je pense, un peu déboussolée. Elle a d’abord eu besoin de câlins, a dormi un peu puis elle a fini par avoir faim.

Il fallait cependant attendre 2 heures et l’accord de l’infirmière pour lui donner à manger. Le reste fut une longue attente du chirurgien. Camille s’est bien amusée dans les couloirs, elle a fait rigoler tout le monde, fait quelques dessins. Prévoyez jeux et doudous donc !

« Démerdez-vous »

Cette longue attente a débouché sur une courte visite de 5 minutes. Elle nous a expliqué que tout s’était bien passé et qu’il y avait beaucoup de « glu » derrière le tympan. On lui a bien entendu demandé comment faire maintenant et là ce fut une mauvaise surprise.

En consultation, elle nous avait déjà dit que l’idéal pour éviter les otites c’était de ne pas mettre notre fille à la crèche. Solution pas franchement recevable tant pour notre emploi du temps que pour le développement de notre petite fille qui est très bien à la crèche avec d’autres enfants et des activités différentes de la maison.

Mais nos questions concernaient surtout les précautions à prendre : peut-elle mettre la tête sous l’eau à la piscine ou à la plage ? Comment faut-il faire pour les douches ? Faut-il lui nettoyer les oreilles ? Comment ?

Nous savions déjà qu’il ne fallait lui mettre la tête sous l’eau. Elle qui adorait ça l’an dernier après les bébé-nageurs en sera privée cet été. Et pour le reste ce fut un « Démerdez-vous ».

Autrement dit, à nous de faire comme nous pouvions. Nous espérions des conseils, des choses à faire. Non rien ! Elle nous a juste dit d’aller voir la boutique au bas de la rue pour des bouchons spéciaux. Merci docteur !

Des bouchons pour la douche

Quand vous parcourez internet et demandez autour de vous, vous avez tous les sons de cloches. Chacun y va de son astuce : éviter le bain, fermer l’oreille avec la main, juste plier le pavillon, sécher au sèche-cheveux quand de l’eau rentre dans l’oreille…

Notre pharmacie a conseillé à ma femme de faire un premier essai avec des bouchons Quies pour la natation. Cela se pose facilement. Ce sont des petites galettes qu’il faut malaxer et faire adhérer aux parois de l’oreille. La première fois Camille a été surprise, mais elle les accepte bien maintenant. Elle essaie même de les remettre quand ils tombent.

Une pédiatre nous a aussi rassurés. En fait, un peu d’eau dans l’oreille ne pose pas vraiment de problème. Mais il ne faut pas de jet direct et pas de pression. Elle nous a dit que tant qu’elle ne descend pas à un 1m sous l’eau ça va. En revanche il faut bien protéger quand même à la piscine et à la plage avec les bouchons ou avec les bandeaux.

En fait le risque n’est pas vraiment l’eau en elle-même, mais l’entrée de germes. Les diabolos créent un trou permettant au liquide de sortir, mais un liquide pourrait donc aussi rentrer dans l’autre sens. Forcément, s’il est chargé de microbes il y a possibilité d’infection.

De forts écoulements quelques semaines après

En parlant d’évacuation, ce fut la plus grosse surprise. On nous avait dit que nous pourrions voir des petites tâches sur le drap. Mais ce ne fut pas le cas pendant un gros mois. Sur le coup je pensais que c’était normal et que le liquide s’était écoulé lors de l’opération. Déduction que j’avais faite compte tenu du peu d’informations après l’opération.

Mais nous avons eu une surprise un matin. Que dis-je !? Un choc ! Car un matin il y avait une bonne vingtaine de tâches mi-jaunes mi-rouges sur le drap de Camille. Ses oreilles avaient coulé et pas qu’un peu. Une visite chez la pédiatre nous a rassurés. Les diabolos fonctionnent bien. Elle a fait vérifier aussi via une analyse en laboratoire qu’il n’y avait pas d’infection ou de germe. Mais tout était bon.

Alors c’était quoi toutes ces tâches ? Et bien tout simplement la masse de liquide est très importante. Surtout après plusieurs mois d’otites. Il y a une sacrée tuyauterie en nous ! Il fallait donc que tout ça s’évacue. Mais ça ne s’est pas fait tout de suite après l’opération, mais plusieurs semaines après. Et ça a bien coulé pendant 5 jours.

La pédiatre nous a fait faire des nettoyages d’oreille avec de l’Oflocet, une solution antibiotique. Et tout est rentré dans l’ordre. Toutefois presque 2 mois après l’opération les tympans ne sont pas encore complètement soignés.

Et maintenant ?

Camille va donc passer l’été avec ses diabolos. Nous revoyons l’ORL en septembre. Nous ne savons pas combien de temps elle va les garder. Ils peuvent tomber tout seuls au bout de quelques mois ou être enlevés par l’ORL.

Nous verrons maintenant si Camille se débarrasse de ces otites !

N’hésitez pas si vous avez des questions et besoins de précisions sur le sujet. Je sais à quel point c’est stressant. Surtout sur un bébé qui nous semble tellement petit pour subir une intervention.

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one
  • Leroy Sep 4, 2019 @ 13:38

    Bonjour
    Une question peut-être bête
    On vient de l’opérer pour enlever végétations et pose de yoyos
    Ma fille de deux se cogne souvent la tête et chute de temps en temps
    Ma question c est-ce que les yoyos tiennent le choc malgré tout les chocs reçu à la tête

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *