Et si Ségolène Royal avait raison…

En attendant les derniers propos de Ségolène Royal, je me suis dit “Mais quelle conne !” Aller clamer aux Etats-Unis “J’ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés” semble relever d’une provocation ou d’une lubie de Sainte Vierge. Et puis on tombe sur un article de Libé avec un titre beaucoup moins racoleur et les mêmes citations :

«L’équipe de Barack Obama était venue deux jours boulevard Saint-Germain pendant ma campagne. Ils ont adapté ma méthode au système américain, à une autre échelle bien sûr. Je ne suis pas en train de dire qu’il m’a copiée, mais j’ai commencé avant, par la force des choses. Ses conseillers m’ont rappelé cet épisode pendant mon séjour.»

Cela peut vous sembler bravache, mais c’est bien la réalité. Les équipes de campagne d’Obama sont bien venus voir ce qui se faisait en France comme ils ont du le faire dans de nombreux pays en campagne. C’est en regardant ce que font les autres qu’on progresse. Bizarrement on se demande juste pourquoi la presse a repris dans son ensemble Le Monde et pas Libé ? Sans aucun doute le comportement moutonnier de gens qui se disent journalistes…

Qui copie qui ?

En fait, bien que moqué maintenant, Désir d’Avenir était dans le sens de l’histoire peut être même un poil en avance pour aller au bout. Nicolas Sarkozy a d’ailleurs demandé à ses équipes de l’UMP d’analyser la campagne d’Obama, reprendre les bonnes idées comme mettre en place les outils communautaires et les relais prêts à se mobiliser pour la campagne. Ne le dîtes donc à personne, mais en 2012 Nicolas Sarkozy fera donc du Désir d’Avenir…

Et puis rappelons nous qu’à l’UMP, le conseiller com Franck Louvrier n’hésitait pas à dire qu’Obama avait repris les idées de Sarkozy et Christian Estrosi allait encore plus loin en attribuant carrément la victoire d’Obama à Nicolas Sarkozy ! Dans le genre, Frédéric Lefebvre, un “ami“, n’est pas mal non plus. Lui qui n’est jamais en mal d’inventivité pour se faire remarquer à ironiser sur la présence à Washington de l’ex-candidate. : “je considère qu’en allant à Washington, Ségolène Royal fait d’une certaine manière son pélerinage de Lourdes. Elle espère peut-être voir la vierge…

On appréciera la drôle de conception de la politique et des relations franco-américaines quand il répond à la question sur ses propres propos favorables à Obama pendant la campagne : “Oui, mais je l’ai fait au moment de la campagne américaine. A ce moment là, quand il y avait de l’enjeu, j’ai eu l’occasion de dire que l’élection d’Obama était un espoir pour les relations franco-françaises et pour les Etats-Unis. Aujourd’hui, alors qu’il n’y a plus aucun enjeu, car Obama est désormais élu.” C’est logique. Tant qu’il n’est pas élu on espère que son élection favorisera les relations entre les deux pays, mais une fois élu, et alors qu’il est réellement en mesure d’améliorer les fameuses relations, il ne faut surtout pas aller le voir.

Homme d’Etat contre clown

La réalité est tout de même que Ségolène Royal a eu raison d’aller à Washington. Certes elle a regardé l’investiture anonymement. Mais elle était là autant en témoin d’un moment historique auquel beaucoup auraient voulu assister qu’en personnalité politique venant sentir le petit plus de ce moment. Qu’on le veuille ou non, l’histoire s’est écrite hier à Washington et non dans les colonnes des médias français.

Il est clair que Barack Obama aura du mal et n’a pas toutes les solutions. Mais il a un charisme qui va inspirer beaucoup de monde et surtout une vraie stature d’Homme d’Etat. Hier en regardant le discours fédérateur et plein d’espoirr du nouveau président des Etats-Unis j’ai repensé en parallèle à ceux de notre président, ses mimiques, des stylos volés, ses piques, son sens de la division, ses provocations incessantes…

Les Etats-Unis ont élu un Chef d’Etat, nous n’avons qu’un “Bush” à la française. Ségolène Royal n’est peut être pas la plus compétente pour prendre la suite, mais elle n’a pas toujours tord…

Mise à jour : ce billet ne sera pas complet sans cette petite phrase de Nicolas Sarkozy concernant Obama :

On a hâte qu’il se mette au travail et qu’on change le monde avec lui.

Et oui, c’est connu à part lui tout le monde glande. La transition entre l’élection et l’investiture n’est pas une période de vacances mais de travail et de transmission des dossiers entre les administrations. Et entre nous, je suis pas certain que Barack Obama compte réellement sur le gnome…

— Bertrand

Mieux dormir toute l’année en découvrant ton sommeil pendant les vacances

L’expérience qui va te permettre de découvrir comment tu dors et comment mieux dormir pour optimiser ta vie quotidienne.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one
  • Jean François Fév 8, 2009 @ 17:35

    Je ne partage pas totalement ton analyse qui me semble facilement et subjectivement classer Ségolène Royale e tNocolas Sarkozy dans des classes et des attitudes qui mériteraient plus de développement.
    Mais bon comme on est sur ton “blog de mec”, tu as bien raison d’avoir tes analyses et pas forcément envie de détailler. ;-). Bonne fin de week end.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.