Les hommes et le ménage

Ménage

Messieurs, désormais quand votre femme vous demandera de l’aider pour faire le ménage ne dîtes plus « D’accord chérie, je vais t’aider » mais plutôt « Chérie, je ne peux pas t’aider, ce ne serait pas bon pour notre couple. Ne pas t’aider est une preuve d’amour et que je tiens à notre couple (et notre mariage). » En même temps brandissez bien l’étude de l’institut de recherche en sciences sociales norvégien Nova si vous voulez que ça marche et ne pas dormir sur le canapé la nuit suivante.

Cette étude révèle que la proportion de divorces parmi les ménages qui partagent les tâches domestiques de manière équitable est environ 50% plus élevée que chez ceux où l’essentiel du travail est accompli par la femme.

Et là, mesdames, face à une telle réponse, armez-vous de l’étude publiée à la fin de juin par l’université britannique de Cambridge et dîtes : « Chéri, sais tu que les hommes qui s’adonnent aux tâches ménagères sont plus heureux que les autres ?! » Argument qui semble imparable non ?!

Explications

L’étude de l’institut Nova ne dit pas que faire le ménage provoque des divorces et même montre qu’il n’y a pas de causalité. Thomas Hansen, co-auteur de l’étude l’explique simplement : « les couples où ces tâches ménagères sont assez bien réparties, sont plus “modernes” et ont aussi une perception plus lâche du mariage, et une perception moins conventionnelle du mariage. Dans ces couples modernes, les femmes ont aussi souvent un niveau d’éducation élevé et un emploi bien rémunéré, ce qui les rend moins dépendantes économiquement de leur mari. Elles peuvent donc s’en sortir plus facilement en cas de divorce et peuvent le demander plus spontanément. »

L’étude anglaise s’explique elle par une certaine recherche de l’harmonie et de la tranquillité : « Moins de disputes au sein du couple, et une ambiance générale qui s’en trouve améliorée. » En fait, les époux et autres petits amis se sentent coupables quand ils n’aident pas à prendre soin du foyer. Surtout, ils préfèrent une vie tranquille en devant faire le ménage, plutôt que de se frotter à une atmosphère belliqueuse en ne le faisant pas.

Conclusion

Les études débiles continuent de nous faire rire mais on encore un bel avenir. Ainsi en 2009, une étude commandée par Mapa Spontex soulignait que les femmes sont 73% à trouver qu’elles en font plus que leur conjoint en matière de tâches domestiques. Surtout, cette étude soulignait aussi que 59% des hommes admettent qu’ils devraient en faire plus.

Je finis par me demander si les hommes qui font ces études ne les font pas pour éviter de faire le ménage : « Je ne peux pas je fais une étude scientifique ! »

Photo Le regard ailleurs

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

4 comments… add one
  • Irène Oct 1, 2012 @ 18:16

    Super article, qui m’a beaucoup fait rire.
    Bonne continuation!

  • Catherine Richon Fév 3, 2013 @ 19:59

    Vous avez dû encore soupirer en entendant la nouvelle étude de la semaine dernière…
    Les hommes et le ménage… grand sujet !
    Voir leshommesetlemenage.over-blog.com

  • Nickel MGTOW Oct 27, 2014 @ 16:49

    J’ai une question, Bertrand. Si un homme a un boulot plus épuisant physiquement que sa conjointe, doit-il participer à 50/50 aux tâches ménagères?

    Si la conjointe est vendeuse en boutique ou institutrice, un métier sûr, et très répandu chez les femmes, et que l’homme est maçon, plombier, qu’il fait énormément d’efforts physiques, d’heures, se réveille tôt… doit-il à 50/50 y participer?

    Et s’il est médecin et qu’elle est vendeuse en boutique, un médecin ne fait pas 35 ou 40heures par semaines, et gagne bien plus qu’une vendeuse, doit-il aussi faire 50-50, ou alors on peut mesurer la participation au couple différemment, et pas que d’un unique point de vue?

    Est-ce que le jardinage, la mécanique, l’informatique et le bricolage sont comptées en tâches ménagères à partager à 50-50 aussi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *