Gérer le stress du confinement pour sauvegarder son immunité

Dans cet épisode du podcast je vous propose mes stratégies pour ne pas laisser le stress entamer mon immunité.

Cette période est logiquement très stressante pour nous tous. C’est une période inédite et compliquée. Pour autant le stress engendré n’est pas bon pour notre immunité, c’est à dire notre capacité à résister au virus. Aussi je vous propose dans cet épisode ma manière de gérer ce stress avec un série de conseils que j’applique au quotidien.

Le stress est mauvais pour l’immunité

Crainte pour nous, pour nos proches, incertitudes économiques, promiscuité, télétravail, école à la maison… le confinement provoque un stress important. Et il va falloir le gérer encore plusieurs semaines. Et c’est un problème car le stress n’est pas bon pour l’immunité.

L’immunité c’est ce qui nous permet de lutter contre bactéries, germes et virus. Notre système immunitaire est un peu comme une petite armée toujours à l’affût de l’envahisseur. Mais le stress va la mettre à mal car il monopolise une partie des ressources immunitaires.

En fait le corps sait gérer le stress. C’est même un mécanisme important de défense et de survie. Le corps met en place des mécanismes pour nous faire fuir si c’est un danger physique ou combattre pour nous protéger.

Une fois le danger écarté les taux d’adrénaline et de cortisol chutent, le rythme cardiaque et la tension artérielle redeviennent normaux, et les autres systèmes reprennent leurs fonctions habituelles.

Mais le corps ne sait pas gérer le trop plein et surtout quand c’est permanent. En fait nous sommes toujours en état de siège et à un moment donné notre système immunitaire et nos autres cellules ne sont plus capables de jouer leur rôle.

Des chercheurs ont par exemple inoculé le virus du rhume via des gouttes dans le nez à des groupes de personnes. Les personnes stressées dans les derniers mois ont développé deux fois plus la maladie.

Comment réduire et contrôler le stress

Voici une série de conseils que j’applique de mon côté.

Rester à la maison et se laver les mains

On ne le rappelle jamais assez mais c’est important, restez chez vous et lavez-vous les mains. C’est la première manière de ne pas s’exposer au virus et de le tenir loin de notre système immunitaire.

C’est aussi une manière de diminuer le stress en vous ne vous exposant pas. Et si vos proches font de même, ils évitent de générer de l’inquiétude chez vous.

Manger sainement

L’alimentation joue un rôle primordial dans notre santé, physique mais aussi psychologique. Notre corps a besoin d’une alimentation équilibrée et de toutes les familles d’aliments. Mettez de la couleur dans vos assiettes, en oubliant pas le vert du chou.

Evitez les aliments transformés et profitez du temps dont vous disposez pour cuisiner et essayer de nouvelles recettes. Attention aussi au sucre raffiné, à la caféine et à l’alcool qui ont aussi un impact négatif sur l’immunité.

Repenser son mode de vie

L’humeur a un impact incroyable sur le système immunitaire. C’est pour ça que vous avez le sentiment que les personnes heureuses et optimistes sont en bonne santé. Mais c’est le cas, car leur système immunitaire est ainsi au top. A l’inverse les pensées négatives et la mauvaise humeur ont tendace à miner son efficacité.

Bien entendu ce n’est pas simple en ce moment. Il y a toutefois des choses sur lesquelles nous pouvons agir et qui nous serviront en confinement mais aussi après. Voici comment je vois les choses.

Dormir et se reposer

C’est capital pour l’immunité. Selon une étude épidémiologique conduite sur quatre années par des équipes de l’Inserm, une mauvaise qualité de sommeil augmenterait la vulnérabilité aux infections. Et ce n’est pas parce qu’on reste à la maison qu’il faut se coucher n’importe comment. Rappelez-vous du dicton des heures avant minuit qui compte double. Bon ce n’est pas vérifié mais vous pouvez essayer de tester sur vous pour voir si ça fonctionne. Surtout, ce qui compte c’est la qualité et une certaine quantité. La dette de sommeil a des effets néfastes. Les conséquences sont une plus grande vulnérabilité aux maladies à une irritabilité « inexplicable ».

Prendre tous les jours un temps pour soi

Quelque soit notre caractère introverti, extraverti… nous avons tous besoin d’un temps pour nous. Or la promiscuité, vivre toujours ensemble, nous en prive. L’idée est de s’organiser pour aménager un moment et un lieu où l’on peut être seul et pas sollicité. C’est aussi pour ça que j’apprécie de me lever tôt car la maison est pour moi tout seul.

Cohérence cardiaque

J’en ai déjà parlé mais c’est essentiel car l’impact sur le fonctionnement du corps et de l’immunité est important.

Garder une activité physique

On ne peut plus courir, certains peuvent continuer à promener leur chien. Mais il y a plein d’autres formes de mouvement. C’est le bon moment pour essayer le yoga en faisant juste quelque salutations au soleil très simples.

Nourrir l’esprit et avoir une activité créative

Si vous vous retrouvez sans boulot à la maison devant Netflix, votre cerveau ne peut pas être en bon état. Le travail est un stimulant. Il faut profiter de cette période pour apprendre de nouvelles choses et créer des choses. Cela peut être du dessin, de la photo, mais la cuisine en fait aussi partie.

Accepter la situation

Pas simple. Mais si vous avez du temps intéressez vous au stoïcisme. Vous ne pouvez pas contrôler ce qui se passe à l’extérieur, le virus, les décisions politiques ou le comportement des autres qui continuent à se balader. Mais vous contrôlez ce que vous faites vous. Aussi, rien ne sert de s’énerver.

Lâchez prise sur certaines choses. Acceptez que vous ne pouvez pas être efficace en télétravail alors que vous avez des enfants à la maison, acceptez que vos enfants n’aient pas envie de faire des heures de devoirs à la maison, acceptez d’être certains jours de bonne humeur et d’autres non, acceptez d’avoir peur des conséquences de ce virus…

C’est aussi comme ça qu’on passera ce cap.

Visualiser la sortie

Le confinement se terminera un jour. Vous ne savez pas quand mais vous être prêt pour tenir jusqu’à début mai. Et vous savez qu’à la sortie de ce moment vous apprécierez encore plus votre vie extérieure. Mais je suis certain que vous apprécierez aussi de garder certaines habitudes du confinement.

Et vous comment envisagez-vous cette période ? Quelles sont vos astuces ?

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.