Mon journal du dimanche #33

Comment résumer cette semaine ? J’étais tenté de ne pas faire ce journal du dimanche après une semaine morose sous la pluie, un ciel toujours gris, des journées de fin mai et début juin pendant lesquelles les voitures roulaient avec les phares en plein après-midi… Moi je cherchais la lumière dans mes questionnements, comme c’est parfois le cas dans la vie d’un travailleur indépendant. Bref, le moral n’y était pas, et, comme toujours dans ce cas, l’inspiration photo non plus.

2016-05-30 2016-06-01-jardin

Et puis, comme souvent, l’étincelle vient de là où ne l’attend pas. Cette semaine, ce fut une citation trouvée dans une papillote de Noël retrouvée par hasard dans une boite à gourmandise que j’essaie d’ouvrir le moins possible… Ma gourmandise a eu du bon et m’a conduit à cette philosophie de vie à se remémorer quand ça ne va pas.

2016-06-02-papillote 2016-06-03-citation

Ce week-end, il ne faisait pas encore très beau, mais la pluie s’est enfin arrêtée. Levé tôt ce dimanche matin, j’ai chaussé mes runnings pour retrouver ces chemins que j’aime bien au-dessus de la maison. Je suis parti vers 7h30, surprenant les lapins qui n’avaient probablement pas encore vu quelqu’un ce dimanche matin.

La bruine mouillait mes cheveux, mes pieds furent rapidement trempés, le ciel était gris et menaçant mais les coquelicots et les fleurs mettaient de la couleur dans les champs de blé. Je me suis ainsi arrêté quelques fois pour faire quelques photos et je suis rentré avec la banane, prêt à attaquer une nouvelle semaine.

2016-06-05 2016-06-05-coquelicots

J’ai ainsi retrouvé l’énergie et l’envie d’en découdre et je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous rappelle que vous pouvez suivre mes aventures quotidiennes sur Instagram, Snapchat et bien entendu Facebook.

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

0 comments… add one

Laisser un commentaire