Les hommes et les tâches ménagères ça fait deux !

Afin de vérifier l’idée commune, Mapa Spontex a demandé à l’institut Ipsos de faire un sondage dans quatre pays (Espagne, France, Italie, Royaume-Uni) sur les hommes et les tâches ménagères. Le résultat est sans appel pour nous les hommes : nous n’aimons pas ça ! Est-ce une surprise ? Non ! Les femmes aiment-elles plus ça ? Non plus ! Mais au final il faut bien que quelqu’un le fasse et les femmes ont sûrement un sens de la propreté plus développé que les hommes.

Ne faisons pas une généralité tout de même, mais quand même les chiffres sont sans appel pour la gente masculine ! Soixante-treize pour cent des hommes interrogés pour cette étude publiée aujourd’hui confessent rechigner voire refuser de faire du repassage, 67% disent rechigner ou refuser de laver les sanitaires. Trier le linge et lancer une machine à laver ou changer les draps sont des tâches ménagères évitées par 61% des hommes tout comme laver les sols (59%).

Pour se soustraire aux tâches ménagères, les hommes invoquent le fait qu’ils les font moins bien que leur compagne (44%), qu’ils ne savent pas faire (37%), qu’ils n’ont pas le temps (39%). Enfin, la répartition des tâches ménagères déclenche des disputes dans 47% des foyers, surtout chez les moins de 35 ans (56%).

Reste quand même qu’il faut céder sur certains points. Ainsi 74% des hommes interrogés déclarent sortir de bon coeur les poubelles (26% rechignent ou refusent) et  67% aiment plutôt faire les courses.

Cela me rappelle une anecdote entendue en cours il y a quelques années maintenant. Une enquête du même type avait ainsi montré que dans un couple, le frein à l’achat du lave-vaisselle était l’homme, car la vaisselle était à l’époque quasiment la seule tâche qu’il faisait dans le couple. La peur de s’en voir confier une autre était sans aucun doute plus forte….

Les femmes ont pourtant un argument. D’après une étude d’un sociologue américain “plus les hommes font de tâches domestiques, plus les femmes sont heureuses” et surtout ce partage est associé “à plus de relations sexuelles”. D’après cette étude, “les femmes disent ressentir plus d’attirance sexuelle et plus d’affection envers leurs maris s’ils participent aux tâches ménagères.” Un argument de conviction pour les femmes et marketing pour les marques…

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

0 comments… add one

Laisser un commentaire