Mes outils pros : CoSchedule mon arme de publication massive

J’ai décidé de vous parler de temps en temps des outils que j’utilise pour gérer mes blogs, réseaux sociaux et autres podcasts. Ce sera une rubrique plus pro car j’ai régulièrement des questions sur ces outils. Aujourd’hui je vous parle de l’outil qui m’a vraiment fait gagner un temps incroyable depuis un an pour gérer ce blog : CoSchedule !

Je vais d’abord éviter beaucoup de lecture à ceux qui veulent un outil gratuit. CoSchedule est un outil payant et plutôt cher. Soyons honnête ! Mais il m’a tellement fait gagner de temps que je le recommande quasiment systématiquement.

Je fais de nombreuses formations auprès de professionnels qui veulent avoir une meilleure présence sur internet et les réseaux sociaux. Souvent, leur problème se résume en trois points :

  • je ne sais pas quoi publier !
  • je ne sais pas quand et où le publier !
  • je n’ai pas le temps !

Trois freins qui sont en général pour eux tellement importants qu’ils abandonnent rapidement. Pourtant on a des solutions et des outils. Le quoi ne se résoudra jamais par aucun outil. C’est une question de marque, de charte éditoriale, de cibles… Sujet vaste dont je parle dans mon podcast pro. Mais une fois qu’ils savent quoi écrire sur leur site ou quoi publier sur YouTube je leur rappelle une vérité importante :

« Le contenu est roi, mais la diffusion est reine et c’est elle qui porte le pantalon à la maison »

Cette formule venant des équipes de UpWorthy résume bien les choses. Vous pouvez publier de magnifiques choses sur votre blog, il faut le montrer au maximum de gens. Et c’est pour ça que j’ai adopté CoSchedule.

Mon arme de publication massive

Je le surnomme régulièrement « mon arme de publication massive. » Quand j’explique aux gens que j’ai plusieurs blogs, une chaîne YouTube, des podcasts, newsletters, plusieurs pages Facebook, comptes Instagram, Twitter ou Pinterest ils me regardent avec de grands yeux et pensent que je ne dors jamais. En général le coup fatal intervient quand je leur explique que chaque billet de blog est partagé 14 fois en moyenne sur les différents réseaux sociaux !

Bien entendu, c’est aussi une technique de formation de choquer un peu mon auditoire pour attraper un peu leur attention. Le but n’est pas qu’ils fassent la même chose, mais qu’ils comprennent qu’ils peuvent gagner du temps. Je vais vous expliquer comment. CoSchedule est rentré dans ma vie il y a environ un an et depuis je suis abonné avec un compte Marketing+ReQueue. Je ne peux m’en passer même si c’est un peu cher.

Je précise que j’ai aussi fait un épisode de podcast dédié à cet outil :

Gérer son calendrier éditorial

Tout d’abord je dois préciser qu’il s’agit d’un service en ligne qui va être connecté à vos réseaux sociaux et qui peut être couplé à un plugin WordPress. Je n’en utilise pas toutes les fonctionnalités, mais certaines me font gagner beaucoup de temps. Voici une vidéo résumant les fonctions principales :

Je me sers avant tout du calendrier qui est le coeur de CoSchedule. Le service vous permet d’avoir un calendrier avec toutes vos publications. Et quand je dis toutes, c’est vraiment toutes : billets de blog, publications sur les réseaux sociaux, projets de podcast ou livres, vidéos prévues sur YouTube…

CoSchedule permet ainsi de créer un calendrier éditorial global non seulement pour son blog, mais pour l’ensemble de ses publications. Si votre ambition est d’établir un calendrier éditorial précis pour votre blog c’est assez génial !

Je me sers assez peu du plugin WordPress en fin de compte. Il permet surtout de synchroniser le blog et le calendrier éditorial. Vous pouvez planifier la publication des articles de votre blog depuis le calendrier. A l’inverse, un article publié sur le blog va apparaître dans le calendrier avec son titre et les informations importantes. Vous pouvez alors lancer la diffusion des messages sur les réseaux sociaux facilement depuis le calendrier.

Je précise que le plugin wordpress permet aussi d’afficher son calendrier global directement dans l’interface de WordPress. Si vous souhaitez tout regrouper au même endroit c’est un argument intéressant.

Programmer facilement ses publications

La deuxième grande fonction dont je me sers beaucoup, et c’est vraiment celle qui m’intéresse le plus est justement la capacité de programmer facilement ses publications sur les réseaux sociaux. Et le grand point fort de CoSchedule réside alors dans les templates de campagnes et les helpers.

Pour simplifier, un template de campagne est un programme type de publication. Exemple, après la publication de ce billet de blog, je vais pouvoir programmer facilement toutes mes publications sur les réseaux sociaux :

  • Sur mon compte Twitter : deux tweets le jour même, un le lendemain, un autre plus tard dans la semaine, puis un message un mois, deux mois, et trois mois plus tard si l’article à une durée de vie assez longue.
  • Un partage sur Linkedin si le sujet est adapté,
  • Un partage sur ma page Facebook ou mon profil perso,
  • Un ou plusieurs partages de photos sur Pinterest.

Je ne vais pas faire chaque action manuellement. Cette série de messages est déjà enregistrée et je vais pouvoir l’appliquer à chaque nouveau billet de blog, mais aussi à mes podcasts ou vidéos YouTube. Dans un template, comme pour une publication classique, CoSchedule travaille avec la notion de même jour, jour suivant, semaine suivante, mois suivant… Donc vous n’avez pas à rentrer toutes les dates précisément. Une fois que vous avez défini vos règles, la programmation va très vite.

Et en plus elle est grandement personnalisable. Et j’en viens donc aux Helpers. Ce sont en fait des éléments à insérer dans les messages. Pour chaque billet de blog que je vais diffuser, je vais pouvoir définir quel titre afficher sur les réseaux sociaux, quelle phrase d’intro, quelle image…

Il y a des helpers définis automatiquement comme le titre de l’article et l’url de l’article. D’autres que CoSchedule récupère comme l’image de une d’un article WordPress, la vignette d’une vidéo YouTube… Mais pour chaque programme j’ai aussi défini des helpers spécifiques.

Quand j’applique un modèle de programme, CoSchedule me demande ensuite de remplir les contenus des helpers. Ce peut être un texte, une image ou une vidéo. Ainsi je peux définir une seconde image pour un partage sur Twitter, une vidéo à partager ou un texte d’accroche spécifique pour Facebook.

Et là, la magie intervient. En appuyant sur un bouton tout va être programmé directement dans mon calendrier. CoSchedule prend mon template de publications et mes helpers pour générer les messages et les programmer. Vous pouvez même lui demander dans le template de publier à la meilleure heure qu’il estime en fonction de chaque réseau.

Ensuite, vous pouvez facilement vérifier votre calendrier, réorganiser un peu les contenus via un simple glisser-déposer, ajuster les heures, supprimer une publication… C’est là que je gagne vraiment du temps.

Republier automatiquement les anciens contenus

Enfin, mon dernier élément de choix de CoSchedule est la fonction ReQueue. Elle permet de créer un réservoir de messages à publier pour les jours où mon calendrier est vide. J’ai ainsi des articles que j’aime beaucoup, des liens qui restent toujours intéressants et qui sont republiés une fois de temps en temps quand je n’ai rien produit. C’est ce que l’on appelle le contenu Evergreen.

Cette fonction est très pratique pendant les vacances ou les périodes très chargées pour conserver une activité sur ses réseaux sociaux. Si je n’ai rien de programmé dans mon calendrier, CoSchedule va aller piocher automatiquement des contenus dans de réservoir selon le rythme que l’on souhaite. Mais si je publie finalement quelque chose, il le supprime du calendrier. Je n’ai trouvé pour le moment aucun autre outil le faisant aussi bien et de manière aussi simple et automatique !

Et en parlant de vacances et d’absence, le plugin WordPress permet un autre truc très pratique. Si vous programmez la programmation d’un billet de blog pendant votre absence, vous pouvez aussi programmer les publications sur les réseaux sociaux. Même si le billet n’apparait pas dans le blog, le plugin sait le récupérer avec son titre, son url et son image de une. Vous allez alors programmer vos messages à l’avance en fonction de la date de publication.

Conclusion

Après il y a des choses que je n’utilise pas du tout. Par exemple, j’ai abandonné la planification des photos sur Instagram avec CoSchedule car je lui préfère d’autres outils. Je n’utilise pas non plus les fonctions collaboratives car je suis tout seul sur mon blog. Je n’utilise pas non plus les fonctions de gestion de tâches pour la même raison.

Voilà ce qui justifie pour moi le prix que je paie en abonnement pour CoSchedule. J’avais hésité un moment et c’était une discussion que nous avions eu avec ma femme. Certes c’est cher, mais le temps gagné et la régularité que me permet d’avoir cet outil le rentabilisent très largement pour moi depuis. Et puis en écrivant un article de recommandation comme celui-ci, vous divisez la note par deux pendant un an

Et vous comment gérez-vous votre calendrier éditorial et vos réseaux sociaux ?

EnregistrerEnregistrer

About the author: Devenir champion du monde de mon monde. Après avoir grandi dans l’idéologie études, boulot, maison, famille, enfant… je me suis pris un mur en pleine face. Obèse, mal dans ma peau, harcelé moralement au boulot… j’ai décidé de m’échapper et construire ma vie. D’abord par le contenu puis par le sport puis par la combinaison des deux. C’est ainsi que je vais devenir champion du monde de mon monde et vous aider à en faire de même. Alors si ce que vous avez lu ici vous a plus vous pouvez aussi me retrouver dans tout un tas d’endroits : Twitter, sur Facebook, Instagram, Pinterest.

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

3 comments… add one
  • Cocktail Memento Août 2, 2017 @ 21:45

    Je connais CoSchedule! Je l’ai utilisé lors d’un de mes précédents jobs, c’était top. Maintenant, comme c’est mes sous, je suis sur SocialPilot qui est gratuit. Il ne permet pas autant de choses mais je retrouve l’aspect calendrier et file d’attente que j’adorais chez CoSchedule.

  • Guillaume VENDÉ (@guillaumevende) Août 21, 2017 @ 0:54

    Franchement, si c’est de la formule à 30$/mois que tu décris, je ne trouve pas ça hors de prix pour ce que ça semble faire…

    • Bertrand Août 21, 2017 @ 10:45

      Alors à 30 euros tu n’as pas tout et notamment ReQueue. On monte plutôt dans les 80$/mois. Après tu peux faire baisser le prix en recommandant le produit et l’avoir à 50% ou plus de réduction en le recommandant. Le système d’affiliation ne permet pas de gagner de l’argent mais te permet de tendre vers la gratuité. Comme dit à la fin ou dans le podcast, un article de recommandation sur le blog divise la note par 2 Moi franchement ça vaut le coût car ça me permet vraiment de dispatcher assez clairement ce que je feux publier. Juste eu un article Médium récalcitrant ce matin

Laisser un commentaire