Perfectionniste malgré moi

Hier soir j’ai beaucoup discuté avec un coach mental. Le genre de séance où on se dit plein de choses. La première fois qu’on se parle. C’était pour poser le décor. Placer le cadre de notre travail ensemble.

Et il me dit soulève deux problèmes qu’il a pointé en m’étudiant :

  • Estime de soi
  • Perfectionnisme.

Bon c’est clair que l’estime de soi et moi ça fait deux.

Mais je bosse deux. Je travaille à remplir ma petite boite à confiance qui finit par me laisser penser que certaines choses que je fais ne sont pas si normales que ça. Que ce qui me parait simple à moi ne l’est franchement pas.

Et que donc oui ça a plus de valeur que ce que je pense.

Le perfectionnisme j’avoue c’est plus compliqué.

Car je ne me suis jamais considéré comme perfectionniste. Pire, je déteste tous ceux qui recherchent la perfection. Je combats ce trait qui commence à apparaître chez ma fille.

Le perfectionnisme c’est pour moi de la maniaquerie. Et je trouve que c’est une perte de temps. Je le fuis. Je ne suis pas perfectionniste.

Et pourtant je suis probablement un perfectionniste. Des exemples ?

  • Faire mes pompes tous les jours ? Perfectionnisme !
  • Créer du contenu tous les jours ? Perfectionnisme !
  • Vouloir apprendre toujours plus de choses dans un domaine qui m’intéresse ? Perfectionnisme !
  • Vouloir avoir des abdos ? Perfectionnisme !
  • Vouloir répondre à tous les messages ? Perfectionnisme !
  • Vouloir me coucher tôt ? Perfectionnisme !
  • Avoir une routine du matin ? Perfectionnisme !

Même écrire ce billet ce matin à 6h55 est du Perfectionnisme ! Oui Perfectionnisme !

Car hier soir je lui ai dit un truc à mon nouveau coach. Je lui ai dit que cette idée sur le perfectionnisme allait mijoter dans mon cerveau cette nuit et que ce matin j’aurai une idée dessus. Voilà ! J’ai mon idée !

Et lui montrer que j’ai bien eu cette idée comme prévu est exactement du perfectionnisme !

Je me rêvais essentialiste me voilà perfectionniste !

Mais au moins maintenant que je le sais je sais ce que je dois combattre. Je sais pourquoi mes tentatives de minimalisme ont échoué dans le passé. Car je voulais coller à l’idée que je m’en faisais.

Le pire dans tout ça c’est que je pense que je l’ai toujours su au fond de moi et que je lutte contre ça. L’idée du contenu minimum viable en est la parfaite illustration.

Je n’ai réussi à développer mes contenus que quand je me suis lâché la grappe sur la qualité minimum que je voulais mettre dedans. Mais pour y arriver j’ai dû mettre au point une philosophie que je suis… avec perfection !

Prochaine action pour lutter contre mon perfectionnisme ? Publier ce billet là maintenant sans chercher à lui ajouter des idées. Boum c’est fait !

— Bertrand

Mieux dormir toute l’année en découvrant ton sommeil pendant les vacances

L’expérience qui va te permettre de découvrir comment tu dors et comment mieux dormir pour optimiser ta vie quotidienne.

Découvrir le programme 👉

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.