Le style des criminels des années 20

Voici une incroyable série de photos prises dans les années 1920. Les hommes ressemblent à des gravures de mode et posent, le regard droit dans l’objectif. Vous pourriez voir des photos ressemblantes dans les magazines de mode actuels et pourtant ce sont tous des criminels : voleurs, assassins, trafiquants, faux monnayeurs… Ces images sont en effet des photos d’identité judiciaire prises par la police en Australie !

Cela semble être toutefois une série un peu spéciale. La police de Sydney en a environ 2500 et elles ont été prises au poste de police central. La différence avec les photos anthropométriques est que dans ce cas les personnes viennent d’être arrêtées. On les trouve alors dans leur position, leurs vêtements, leur coupe de cheveux du quotidien quelques minutes après leur arrestation et parfois encore dans l’émotion de cette arrestation. Et puis, il semblerait que le photographe ait autorisé voir même invité ces criminels à poser.

Les femmes avaient aussi droit à ces photos comme le montrent les deux dernières images de la galerie. Plus étonnante, cette dernière photo d’Eugeni Falleni ne le montre pas, mais c’était bien une femme, arrêtée pour meurtre.

mugshot-fallini

— Bertrand

Lève toi et cours™ : Programme running débutant

La méthode en 8 à 12 semaines pour te lever de ton canapé et commencer à courir sans t’épuiser ni te décourager.

Découvrir le programme 👉

2 comments… add one
  • Egmont Nov 6, 2013 @ 19:24

    Merci pour ces photos très originales ! Mais ne crois pas t’en tirer à si bon compte : elles ne sauraient valoir rattrapage du retard de ton projet “mec 365″….

  • Merko Nov 10, 2013 @ 20:19

    On ressent une certaine fierté sur le visage de ces personnages.
    Non pas que j’admire les brigands, mais je pense que les “méchants” d’avant avaient plus de charisme que ceux d’aujourd’hui, ces clichés sont remarquables.
    Je viens de voir le film Malavita avec De Niro, c’est un vrai film de mafieux (vu sous un angle plutôt sympathique certes) et il semble qu’il y avait à cette époque un certain code d’honneur chez les gens de façon générale et même chez les brigands.

Laisser un commentaire