Pourquoi Claude Puel me fait tant penser à Raymond Domenech !

En tout bon fan de foot, il est fort probable que je sois devant ma télévision ce soir pour assister à la demi-finale entre Lyon et Munich. Juste comme ça, par passion du foot. En supporter Bordelais j’aurai rêvé de voir ce match se jouer à Bordeaux, mais les circonstances, poteaux et Lloris en ont voulu autrement.

Claude_Puel.jpg

Au moment où les caméras se braqueront sur Claude Puel, je sais très bien que reviendra en tête l’image de Raymond Domenech. Oui l’entraîneur lyonnais me fait cruellement penser au sélectionneur de l’Équipe de France. Je ne parle pas physiquement, mais sur le parcours de deux chanceux.

Claude Puel sortira grandi de cette saison

En tant que joueurs, Domenech et Puel ont plus brillé par la défense et la récupération de ballon que par l’attaque. Milieu récupérateur, Puel n’a marqué que 4 buts en 601 matches pros avec Monaco, le défenseur Domenech a réussi 20 buts en 536 matches. Ils en ont gardé un sens du jeu plutôt restrictif.

En tant qu’entraîneurs tous deux semblent au maximum de ce qu’ils peuvent faire. Claude Puel a été Champion de France avec Monaco pour sa première saison. Il faut dire qu’il avait dans son effectif des Ludovic Giuly, David Trezeguet, Marco Simone ou Marcelo Gallardo. La seconde saison a été moins belle et il n’a pas été reconduit.

Il rebondit alors à Lille où le club se construit encore. Il le hisse en Ligue des Champions deux fois, et dauphin du champion Lyonnais. On le pense capable de faire mieux. Lyon justement aurait dû être pour lui une occasion de regagner des trophées et de faire progresser le club. Il succède à Perrin viré alors qu’il vient de réaliser le doublé Coupe de France/championnat. La première saison il ne gagne rien, mais dépense plus de 70 millions d’euros pendant l’été pour recruter Lisandro Lopez, Aly Cissokho, Michel Bastos et Bafetimbi Gomis. Sa seconde saison n’est pas terminée, mais on sait qu’il en sortira grandi !

Malgré ces dépenses offensives, son équipe de l’OL n’a enthousiasmé personne cette saison. Plus gros budget, elle dispose d’un effectif d’une grande richesse et c’est ce qui lui permet de passer les obstacles. Pourtant, le fond de jeu et la philosophie de jeu sont bien pauvres. Contre le Real de Madrid et contre Bordeaux, Lyon passe avec moins de 65% de possession du ballon, y compris sur sa pelouse. Sans sa solidité défense, que lui envie Bordeaux en ce moment, et un Loris en grande forme, Lyon ne serait sûrement pas sur nos télévisions ce soir. Sans surprise, l’attaquant argentin Lisandro a trouvé son équipe trop défensive à Munich à l’aller et espère qu’elle attaquera enfin au retour ! Avec l’avantage du terrain et un peu de chance, ça passera au moins cette fois.

Qu’a fait Domenech de nos espoirs ?

Domenech aussi est un veinard. En club son fait d’armes est d’avoir fait remonter Lyon en Division 1 puis de l’avoir amené jusqu’en Coupe d’Europe. Il prend ensuite en main l’Équipe de France espoirs sans vrai succès. De 1993 à 2004 il a pourtant en main la plus des générations du football français : les futurs champions du monde Christophe Dugarry, Lilian Thuram et Zinedine Zidane, Claude Makelele, puis Thierry Henry, David Trezeguet, Sagnol… Il ne remporte pourtant qu’un titre de vice-champion d’Europe en 2002, les quarts de finale des jeux olympiques d’Atlanta en 1996, mais manque les jeux Olympiques de Sydney en 2000 puis Athènes en 2004.

Mais Raymond Domenech est un miraculé. Comment sinon expliquer sa nomination à la tête de l’Équipe de France en 2004 avec si peu de résultats ? Pendant les éliminatoires pour la Coupe du monde 2006, il sort de leur retraite internationale Zinedine Zidane, Lilian Thuram et Claude Makelele. La France se qualifie et le miracle continue. Elle ne brille pas au premier tour avec deux nuls contre la Suisse et la Corée du Sud et une victoire contre le Togo. L’équipe de France bat ensuite l’Espagne en huitièmes de finale, le Brésil en quart, puis le Portugal en demi-finale. De cette campagne mondiale il restera en tête les images de Zidane magicien, notamment contre le Brésil, de Zidane en finale magique toujours puis tragique ! Mais c’est Domenech qui tire les marrons du feu et signe pour quatre ans de plus.

Et maintenant ?

On connait la suite pour les deux. La France sera à la Coupe du Monde 2010 par une main miraculeuse de Thierry Henry contre l’Irlande. Lyon peut accrocher la finale de Ligue des Champions en ayant couru après le ballon tous les matches. Oui Domenech et Puel se ressemblent, tant leur succès au plus haut niveau ne semble pas leur incomber. Ils semblent même parfois surpris par leur propre réussite alors qu’on les voit amorphes sur leur banc.

Toutefois, les deux ne se ressemblent pas sur le caractère. Puel est transparent ou presque. Domenech n’est que trop visible. Mais Claude marchera-t-il sur les pas de Raymond à la tête de l’Équipe de France ? Pas certain, à la fédération c’est toujours du côté de Laurent Blanc ou Didier Deschamps que l’on regarde. Cela évitera au moins à Puel d’être détesté par la France du foot dans les mois qui viennent…

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one
  • Darkroom Juin 4, 2010 @ 10:33

    Très bon article footballistique. L’univers de ton blog est sympa, très original. Je reviendrai !
    à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.