Vuvuzela triste

Pardonnez cette nouvelle intrusion du football dans ce blog, mais la journée vécue pour moi, fan de foot depuis ma tendre enfance, est terrible.

Qualité de jeu médiocre de l’Equipe de France depuis plusieurs années, on s’y fait. Communication déplorable de Domenech, on fini par s’y habituer et ne plus l’écouter. Match incroyablement nul contre le Mexique, ça passe mal mais bon ce n’était pas une surprise…

Vuvuzela France

Mais ce n’était rien à côté de la véritable mutinerie du jour, une journée qui semble avoir été écrite par Endemol. En comparaison le bourdonnement de 10.000 Vuvuzelas seraient presque doux à mes oreilles. Les joueurs de l’Equipe de France, millionnaires dont le boulot est de jouer au football, si ça c’est pas du job de rêve ça (!!!),  n’ont pas apprécié que leur copain Nicolas Anelka soit viré pour insultes.

ISûrement ont-ils estimés que la fédération n’avait pas respecté l’attaquant et le reste du groupe. Alors ils ont décidé de ne pas s’entraîner, d’en faire à leur tête, de faire leur caprice. Mais eux, ont-ils respecté quoi que ce soit et qui ce soit ? Bien entendu que non, à commencer par leur propre métier, leur sport, et au final et surtout la France du football, les gamins qui les regardent avec des yeux émerveillés, la France toute entière, ses habitants et son image.

Vive la Nouvelle-Zélande

Dans le même temps, pendant que les joueurs français faisaient leur caca nerveux, la Nouvelle-Zélance affrontait l’Italie, championne du monde en titre. Un gouffre sépare ces joueurs pros super-stars et une équipe en partie amateur, la Nouvelle-Zélande n’a qu’une équipe professionnelle. Et incroyable, ce match qui semble tant déséquilibré aboutit sur un match nul (1-1).

Eux, sportifs mineurs dans un pays où le rugby est roi, avaient envie de jouer, de faire un exploit. Eux, on compris la chance qu’ils ont de participer à un tel événement. Eux ont fait honneur à leur maillot. Eux, méritent d’être supportés.

Quant à l’équipe de France, qu’ils rentrent au pays, ou pas, je m’en moque. Je ne les supporte plus et s’ils ne représentaient pas mon pays je ne les regarderai même plus…

Photo en Creative Commons par Articularnos.com

About the author: Devenir champion du monde de mon monde. Après avoir grandi dans l’idéologie études, boulot, maison, famille, enfant… je me suis pris un mur en pleine face. Obèse, mal dans ma peau, harcelé moralement au boulot… j’ai décidé de m’échapper et construire ma vie. D’abord par le contenu puis par le sport puis par la combinaison des deux. C’est ainsi que je vais devenir champion du monde de mon monde et vous aider à en faire de même. Alors si ce que vous avez lu ici vous a plus vous pouvez aussi me retrouver dans tout un tas d’endroits : Twitter, sur Facebook, Instagram, Pinterest.

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

3 comments… add one
  • flou Juin 21, 2010 @ 9:54

    bien dit!

  • beautyvanity Juin 21, 2010 @ 12:08

    je ne comprends pas comment ils peuvent refuser de s’entraîner??
    Ok, ils n’ont pas obligation de résultat (et encore avec leurs salaires, si un petit peu) mais ils doivent au moins jouer?? C’est sidérant

  • Céline Juin 21, 2010 @ 14:51

    C’est sûr que c’est rageant et dire que les portugais viennent de battre la Corée du Nord 7 à 0 … Heureusement que les autres équipes ne sont pas aussi capricieuses !

Laisser un commentaire