J’ai testé l’Aqua-standup

Profitant de nos vacances à Gruissan, j’ai testé une nouvelle forme d’activité physique en piscine. Ma femme aime beaucoup l’aquagym et l’aquabike mais je n’en suis pas fan. Alors j’ai testé l’aqua-standup !

L’aqua-standup n’est pas une forme de spectacle humoristique en piscine, pourtant ça pourrait être marrant le Jamel Comedy Club dans la flotte ! Ce sport devrait plutôt s’appeler l’aqua-standup-paddle, ou l’aqua-SUP pour reprendre l’abréviation ! Tout d’un coup vous voyez mieux de quoi je parle.

L’espace balnéoludique de Gruissan propose cette toute nouvelle activité depuis cet été. A priori seulement 25 lieux proposent cette activité en France et aucun autour de Clermont. Je me suis donc inscrit pour voir.

Du standup-paddle en piscine ?!

Je pense que comme moi avant de faire ma première séance, vous vous demandez comment cela peut bien se dérouler. Sur le bassin de nage de 25m de long, nous nous sommes donc retrouvés un petit groupe face à 6 planches. Les planches étaient accrochées deux par deux, l’une derrière l’autre, et attachées par l’avant ou l’arrière aux bords de la piscine. Vous l’avez compris, les planches ne se déplacent pas, ce qui ne signifie pas qu’elles ne bougent pas, notamment latéralement. Cela dépend aussi du serrage de l’installation.

Les planches sont ensuite des planches de SUP gonflables très classiques. Une fois dessus, vous comprenez vite que la première difficulté sera de trouver l’équilibre. J’ai beau avoir fait du skateboard, du ski et du snowboard, de la planche à voile et un peu de surf, il m’a fallu quelques minutes pour apprivoiser l’équilibre de la bête. Tout tremblant, ne me demandez pas pourquoi, j’avais du mal à stabiliser la planche qui vibrait donc dans tous les sens.

Je suis tombé une première fois à l’eau avant même le premier exercice. Une fois la position trouvée je ne suis tombé que deux autres fois, dont une fois très bêtement en voulant passer de sur les genoux à assis une jambe de chaque côté de planche un peu rapidement. Le prof avait pourtant réussi très facilement, lui…

Musique et exercices

Le prof nous a d’abord fait répéter les positions : debout les pieds l’un à côté de l’autre pour trouver l’équilibre, prise en main de la pagaie d’abord debout puis sur les genoux ou en fente avec seulement un genou posé, allongé… L’équilibre n’est d’abord pas simple à trouver aux changements de position mais petit à petit ça vient.

La répétition terminée, place aux exercices en musique. Et là le prof nous fait alterner de nombreux exercices qui mobilisent rapidement l’ensemble du corps : pagayer à l’endroit ou l’envers, crawl comme pour prendre la vague en surf, sauf qu’on ne la prend jamais bien entendu, squats plus ou moins amples et rapides, pompes… et même quelques positions façon yoga.

Il y a aussi un exercice consistant à faire bouger la planche de droite à gauche rapidement, super amusant mais bien mobilisateur des abdos pour stabiliser puis super usant.

La vidéo de démo du concepteur de cette discipline pour mieux comprendre et voir certains exercices :

Tout travaille

En quelques minutes j’étais trempé, non pas à cause de mes chutes mais de la transpiration. Tomber à l’eau devient alors super rafraichissant. Les exercices de pagayage semblent faciles au début mais l’amplitude et la répétition les rendent rapidement fatigant. La nage crawl en résistance est aussi rapidement épuisant. Surtout, le déséquilibre permanent de la planche impose un travail de gainage assez important. Les 10 pompes de la séance m’ont aussi paru beaucoup plus difficiles que les 35 ou 40 que je fais plusieurs fois par semaine depuis quelques temps. Après les exercices façon yoga pointent chez moi mes problèmes de souplesse…

Mais ces exercices dépendent aussi du prof. Celui de cette séance m’a ainsi expliqué que certains de ses collèguent axent plus sur les abdos par exemple. Ceux qui ont pigé l’équilibre, après 2-3 séances d’après le prof, peuvent aussi faire des exercices façon surf, avec les pieds l’un derrière l’autre et non l’un à côté de l’autre.

Le prof nous a fait terminé par des étirements assis sur la planche, là aussi pas mal inspirés du yoga. D’ailleurs sachez que le yoga sur standup-paddle existe réellement. Il se fait notamment sur lac. Et là j’ai aucun mal à imaginer le bonheur d’une petite séance de respiration ou méditation.

Bilan

Cette séance a duré un peu plus près de quarante cinq minutes avec un peu de temps pour appréhender les positions puis 30 minutes intensives et quelques étirements. J’en suis sorti avec des courbatures aux épaules, bras et aux cuisses. Je sentais aussi que mes abdos avaient bien travaillé. Preuve que tout travaille… Seul point légèrement négatif, je me suis juste un peu rapé les genoux sur la planche.

Si vous trouvez une piscine organisant ce genre de cours je vous recommande donc d’essayer. C’est amusant, différent et peut être très dynamique mais pourrait aussi calme et relaxant suivant le professeur. J’en viens même à regretter que cette activité n’existe pas à Clermont

Photo d’illustration par Visit St. Pete

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

3 comments… add one
  • thesunismyboss Août 11, 2015 @ 19:04

    Hello!
    J’ai essayé hier le paddle en mer grâce à une amie qui en a un gonflable, et au bout de 15 minutes j’étais naze! Je pense que la concentration et la contraction de tous mes muscles pour pouvoir tenir debout ont eu raison de moi… Mais quelle sensation agréable! J’ai touché du bout du doigt ce que l’on peut ressentir dans ce genre de sport.
    Ton retour d’expérience donne bien envie d’essayer en piscine en tout cas!

    • Bertrand Août 11, 2015 @ 22:55

      La sensation en mer doit être vraiment géniale. La piscine ne donne pas le sentiment de liberté mais fait beaucoup travailler aussi

  • eric vandendriessche Août 15, 2015 @ 13:22

    Bonjour Bertrand,
    Je suis Eric, le concepteur du programme d’entraînement AQUA STAND UP® et je vous remercie pour ce retour positif sur notre activité.
    Malheureusement, comme vous l’avez dit si bien dans votre post, nous n’avons pas encore de centre à Clermont qui propose ce cours. Peut-être pourriez-vous en parler et sachez que nous pourrions organiser un événement afin de faire découvrir ce qu’est l’ AQUA STAND UP®. Merci encore ; ))

Laisser un commentaire