119. Motivation : comment ne pas la perdre et la développer

Je consacre cet épisode de KM42 à la motivation. Je prends donc ma casquette préparation mentale pour vous donner des pistes pour analyser votre motivation et comprendre les causes de votre démotivation potentielle. Et à la fin vous aurez aussi des questions qui vous aideront à aller chercher l’hyper-motivation.

La motivation est un sujet important dans le sport. Et la démotivation un problème fréquent. Je l’ai moi même expérimenté après mon marathon ou l’an dernier après mon trail d’anniversaire. A chaque fois je me suis retrouvé perdu dans ma pratique.

Voilà pourquoi dans cet épisode je voudrais vous parler de ce sujet :

  • comment faire renaître la motivation ?
  • comment augmenter votre motivation ?
  • et même vous donner des ailes et même pourquoi pas vous donner le sentiment d’être invincible, que vous allez y arriver.

Pourquoi la motivation est importante ?

La motivation permet de faire plus facilement les choses. La motivation est même un ingrédient du bonheur. On est bien et heureux quand on sent motivé.

La motivation est aussi un ingrédient de notre performance. Elle permet de faire des efforts plus longtemps et résister à l’échec.

Agir sur la motivation c’est se rendre plus heureux et être plus performant.

Les ingrédients de la motivation sont connus

J’ai donc puisé dans ce que j’apprends en préparation mentale quelques outils pour vous aider. Les leviers de la motivation sont connus et ont été étudiés.

Le but dans cet épisode n’est pas de vous parler de tous les ingrédients, mais de certains qui sont particulièrement importants et qui permettent de construire une motivation très forte. J’en ai donc choisi 4 !

Et je vous propose de vous questionner sur ces ingrédients par le biais de questions.

Vous sentez-vous compétent ?

Ce n’est pas la question la plus habituelle en sport et pourtant courir et s’entraîner demandent certaines compétences. Par exemple, savez-vous pourquoi un plan d’entraînement vous demande de faire telle ou telle chose ? Manquer de compétences et source de démotivation.

Comment y remédier ? En cherchant tout ce que vous savez. Le simple fait de vous remémorer vos débuts vous amènera à constater que vous avez appris beaucoup de choses depuis. Et d’un coup vous devriez vous sentir plus compétent. Le podcast, mon compte Instagram ou encore mes vidéos vous aident aussi à gagner en compétence.

Prenez-vous du plaisir ?

La démotivation est normale si vous ne prenez pas de plaisir dans ce que vous faîtes. Oui nous pouvons avoir des séances difficiles à l’entraînement. Oui nous pouvons vivre des moments compliqués en compétition. Mais prenez-vous du plaisir en courant et en faisant du sport ?

Si vous n’éprouvez aucun plaisir ni à l’entraînement ni en compétition là encore la démotivation vous guette. Alors que si vous prenez du plaisir vous aurez naturellement envie d’aller vous entraîner et de faire des efforts.

Je vous propose donc de vous questionner sur ce qui vous apporte du plaisir dans le sport. Ce que vous aimiez et qui vous manque par exemple. Mais aussi ce qui pourrait vous plaisir. Vous orienterez alors vos entraînements en fonction.

Ajoutez aussi de l’amusement dans vos entraînements running comme je l’expliquais dans l’épisode 71.

Avez-vous le sentiment de ne plus progresser ?

Le progrès est un élément de motivation essentielle. A quoi vous entraîner si vous avez le sentiment de stagner et donc de faire des efforts pour rien ?

Et ce sentiment de stagnation arrive logiquement après les premières années. Quand nous reprenons la course, le corps réagit très rapidement et nous progressons très vite. La distance et la vitesse augmentent vite. Mais on atteint alors un pallier. Et il faut le surmonter.

Cela peut se faire par un programme global pour progresser. Mais aussi un questionnement sur ce que c’est progresser pour vous ? Plutôt que regarder une progression comme un tout mesuré par un meilleur temps sur 10km ou marathon, il est peut-être préférable de regarder notre progression sur des jalons et des éléments techniques.

Le fait de courir plus facilement, plus légèrement ou courir un segment Strava un peu plus vite va instaurer le sentiment de progrès et donc faire revenir la motivation.

Est-ce que courir a un sens pour vous ?

Mais au fait, savez-vous vraiment pourquoi vous courez ? C’est une discussion que nous avons d’ailleurs eu avec Eglantine Chesneau dans l’épisode précédent.

Je sais que par moment j’ai oublié pourquoi je courais. Je me concentrais sur ma vitesse et mes distances. Et quand je stagnais je perdais finalement de vue que si je courais au départ c’était avant tout pour me sentir bien.

Là encore je vous propose quelques questions simples dans l’épisode.

L’hyper-motivation ou comment avoir des ailes

J’ai une bonne nouvelle. Si ces 4 premières questions vous permettent de retrouver la motivation vous avez construit la base pour atteindre l’étape supérieure : l’hyper-motivation.

Attention, elle n’est pas simple à obtenir. Il y a de nombreux facteurs qui entrent en jeu. Toutefois, un élément pour s’en approcher et de pousser l’introspection plus loin avec des questions sur ce que représente vraiment le sport pour vous.

Je vous propos quelques questions dans l’épisode. Et je dois vous préciser que ces raisons sont personnelles et intimes. Vous n’avez pas à les partager, conservez-les en vous, ne les exposez pas aux critiques et doutes externes.

Conclusion

Avec ces éléments vous avez maintenant de quoi entretenir votre motivation. Vous savez aussi réagir quand vous sentez venir la démotivation.

Servez-vous de ces outils car la démotivation peut vous amener à espacer les entraînements, ne pas suivre vos programme, renoncer à des objectifs et peut-être même abandonner le sport.

Episodes liés

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

0 comments… add one

Laisser un commentaire