Jean-Charles Gigon : celui qui va courir un 24h en mémoire de son fils — KM42 140

Les 2 et 3 avril prochain, Jean-Charles va courir 24 heures en mémoire de son fils Hugo qui aurait dû avoir 10 ans et aussi pour aider un petit garçon atteint d’une maladie génétique proche.

Abonnez-vous au podcast

En regardant les photos de Jean Charles, sa forme, sous grand sourire, en écoutant son sourire aussi dans cet épisode, vous n’imaginez pas l’épreuve qu’il a vécu il y a 10 ans. En tant que papa, ma plus grande peur est de perdre ma fille. Et c’est ce qui est arrivé à Jean-Charles.

Son fils Hugo aurait dû avoir 10 ans s’il n’était pas mort au bout de quelques mois d’une Amyotrophie Spinale de type 1, une maladie génétique incurable très rare.

Jean-Charles dit que la course à pied lui a alors peut-être sauvé la vie. C’est en tout cas la solution qu’il a choisi pour affronter cette mort. A ce moment, Jean-Charles se met à courir plutôt que voir des psys et s’enfiler des médicaments. Et vous allez entendre son grand sourire.

Dix ans plus tard, sa fille est maintenant en classe avec un petit garçon, Leony, atteint de la même maladie mais de type 2. A ce moment les histoires de ces deux familles se croisent. Jean-Charles décide d’organiser et courir son propre 24h en mémoire de son fils Hugo et pour aider Leony. Ce sera à Morteau les 2 et 3 avril.

Jean-Charles a déjà fait un essai de 12 heures seul dans la nuit. Cette fois, il ne sera pas seul. Il invite celles et ceux qui veulent le rejoindre à venir marcher et courir avec lui, pour son fils et pour Leony. Ils ont aussi créé une cagnotte et proposent des bonnets, T-shirts et autres objets pour collecter de l’argent.

J’ai invité Jean-Charles à venir nous parler de cette aventure dans un épisode dernier ravito dans lequel nous avons un peu refait le monde autour de la course : son parcours de sportif, pourquoi il court, courir dans la nuit, prendre des photos, ses objectifs, sa manière bien à lui de fixer le temps qu’il va mettre sur un trail, comment il organise cet événement, la solidarité autour…

Le sourire de Jean-Charles s’entend, à bientôt 50 ans il arpente les chemins et s’imagine lui aussi devenir ce vieillard galopant au milieu des chamois…

Une belle histoire d’homme, de familles, d’entreprises, et d’habitants qui s’unissent autour de cet événement.

Liens

— Bertrand

12 Jours pour une santé  d’athlète !

Travailler toute la semaine. T’occuper de tes enfants. T’occuper de maison. Cuisiner pour bien manger. Faire du sport. Avoir des projets personnels et professionnels… Arriver à tout faire, parfois seul.e, demande des efforts importants et une énergie dingue. Tu es un.e athlète du quotidien. Alors adopte le mode de vie qui va avec.

Découvrir le programme 👉

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *