Je n’ai pas le temps, mais je cours quand même !

J’ai des journées bien remplies, et en ce moment encore un peu plus. Je sors de plusieurs journées de formation et j’enchaîne sur une autre série à partir de cette fin de la semaine. Cela me fait donc beaucoup de préparation pour être point. J’ai aussi des copies d’étudiants à corriger, un site d’actualités sur Clermont-Ferrand à gérer et pas mal de trucs à faire.

Mes journées sont donc bien remplies et pourtant ce mardi en fin d’après-midi j’ai enfilé mes runnings pour aller courir un peu moins d’une heure. Lundi matin j’étais aussi allé à la piscine pour faire des longueurs et ce mercredi j’ai marché un moment. Désormais je n’ai effectivement plus l’intention d’oublier ma santé ou mon bien-être physique.

La santé au coeur de mes priorités

En début d’année, je vous présentais mes trois mots directeurs pour l’année 2016 dont le plus important pour moi, la #santé. Les deux autres sont vidéo et #focus, c’est-à-dire me concentrer sur des objectifs. Si je cumule #santé et #focus cela donne une attention toute particulière sur le moyen d’être plus en forme et d’être bien dans mon corps. Améliorer ma forme et ma santé c’est au final m’aider à me concentrer et mieux travailler. J’ai donc enfin compris la devise de Juvenal « Mens sana in corpore sano» (« un esprit sain dans un corps sain ») !

Le comprendre c’est bien l’appliquer c’est mieux. Et c’est qu’essaye de faire au maximum depuis plusieurs mois. Pour y parvenir, j’ai inversé mon sens des priorités. Quand j’étais salarié, en bon slasheur avec plusieurs activités je jonglais avec mon travail et mes projets personnels. Depuis près de 5 ans que je suis à mon compte, je me suis focalisé avant tout sur comment assurer mon salaire.

Pris dans un rythme effréné ma priorité était de faire le maximum de choses dans une journée côté boulot et j’avais délaissé le sport et ma santé. La balance et ma ligne peuvent témoigner d’une prise de poids et de graisse qui avait des conséquences sur ma forme, ma fatigue, mon sommeil, mon image et donc mon estime de moi, mon moral et donc au final mon travail.

running-marcie-borne

J’ai donc inversé la logique et j’ai donc vraiment intégré que le bien-être physique est la condition pour que tout le reste aille bien : moral, mental, capacité à donner mes cours et formations, travailler toute la journée, me concentrer… C’est donc pour moi un investissement sur lequel j’axe beaucoup d’attention.

J’ai aussi adapté mon organisation. J’ai commencé par réserver des plages sport dans mon agenda avec très peu de raisons de les supprimer. L’an dernier je l’avais fait succès pour la piscine. Cette année, j’ai ajouté le fitboxing et le hiit avec le même principe. Je refuse de participer à des événements, j’évite de placer des rendez-vous lointains ces jours-là, j’adapte mon planning. Et si je dois en faire sauter, c’est soit que je ne peux faire autrement soit pour faire quelque chose qui serait vraiment sympa comme un spectacle ou partir en week-end…

Courir plutôt qu’avancer au ralenti

L’autre raison pour laquelle je n’ai pas hésité à prendre mes baskets hier, c’est que j’étais bloqué au ralenti devant mon écran. Faire des slides de formation toute la journée, ça en fait des dizaines voir centaines, devient vite lassant et fatigant mentalement. Je commence alors à consulter régulièrement Facebook, je regarde dehors, je m’évade, le moindre article ou vidéo me sort de mon travail,… Bref je procrastine et cela ressemble plus à du présentéisme qu’à du véritable travail.

Dans ce cas lutter ne sert à rien, c’est le cerveau qui demande de l’air, une nouvelle activité, une nouvelle stimulation. Partir marcher ou courir même une petite demi-heure est alors un excellent moyen pour se remettre la tête dans le bon sens. Outre les bienfaits physiques, le sport permet de réfléchir différemment et fait remonter de nouvelles idées. En plus ça permet de prendre le soleil et ça c’est bon pour ma vitamine D

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

2 comments… add one
  • Benjamin Avr 21, 2016 @ 16:57

    Bonjour Bertrand,
    Nouveau lecteur de ton blog depuis quelques semaines, je viens enfin y laisser une petite trace de mon passage. Je dois dire que je me suis beaucoup retrouvé dans cet article. Comme toi, j’avais tendance à faire passer le travail avant ma vie. J’ai également repris (enfin, je devrais plutôt dire commencer) le sport depuis 3 semaines et c’est un vrai plaisir à chaque séance. Ça fait un bien fou au corps, mais également au mental.
    Très bonne continuation à toi et à très bientôt.
    Benji…

    • Bertrand Avr 21, 2016 @ 21:46

      Bonjour Benji. Bienvenu sur le blog. J’ai jeté un oeil à ton blog et j’ai vu que tes efforts payent. C’est top, bravo ! Oui le sport fait du bien au corps et au mental. C’est vrai que souvent on a tendance à se dire qu’on en fera si on a le temps alors d’où ma volonté de réserver des plages. Je vais faire de même avec la méditation car question mental je crois que ça me faisait du bien aussi A très bientôt.

Laisser un commentaire