Mes 3 mots pour 2016

Le début de l’année rime souvent avec de bonnes résolutions. J’ai pris l’habitude de ne pas en prendre car je sais à l’avance qu’elles sont impossibles à tenir. On en prend trop et on explose en route. Cette année je les ai remplacées par 3 mots je pourrais même presque dire mes hashtags de l’année.

En 2015 non plus je n’avais pas pris de bonnes résolutions, mais je m’étais fixé quelques objectifs globaux. En voici un bout :

« lire plus, se coucher avant minuit, vivre sans réveil, bouger plus et faire 10.000 pas par jour, faire plus de sport, ne pas ouvrir mes mails avant d’avoir pris mon petit déjeuner, prendre un petit déjeuner tous les jours, faire au moins une photo tous les jours, ranger, éviter de stocker du papier, apprendre de nouvelles choses chaque jour, entretenir ma curiosité, respirer et pourquoi pas méditer, avancer par petits pas, ne jamais souhaiter bon courage à quelqu’un ou à moi même, ne plus faire de listes (à rallonge)… »

Si je regarde dans le rétroviseur, je me suis pas trop mal débrouillé pour les suivre. Je ne vais pas les reprendre une à une, mais j’ai avancé dans le bon sens. Ajoutons que j’ai en plus perdu du poids alors que ce n’était pas du tout dans ma liste ! Un élément clé de ma réussite fut de me fixer quelques objectifs mensuels faciles à mesurer et de les annoncer régulièrement ici. Je vais continuer cette année, mais je vais y ajouter 3 mots clés.

Mes 3 mots pour 2016

Cette idée me vient de Chris Brogan qui donne souvent de bons conseils dans son blog. Depuis 10 ans il opte ainsi pour trois mots et pas plus pour guider ces choix et ses actions. Il explique que cela permet une sorte de triangulation entre les mots, qui peuvent être utilisés conjointement ou séparément. Vu les résultats largement bénéfiques pour lui, je teste l’idée.

#Santé : Ce n’est pas très original, mais c’est le coeur de tout. Le reste peut aller et venir, mais si vous n’avez pas la santé rien ne va correctement. Les projets ne se réalisent pas, les rêves s’évanouissent, les problèmes s’accumulent, le moral ne va pas, la santé se détériore encore plus… En cette année 2015, je crois que j’ai basculé mentalement sur l’importance de cet aspect. Je suivais mes pas depuis 2013, je m’étais mis à la natation en 2014, mais l’investissement en cours de sport à la rentrée et la perte de poids ont eu un tel impact sur mon moral et la manière de me voir qu’un déclic s’est fait. La santé c’est surveiller mon rythme de vie, mon alimentation, faire du sport, mieux dormir, prendre soin de ma tête comme de mon corps.

#Focus : J’ai un grand besoin de me concentrer, cerner mes objectifs et fixer mon attention sur la route pour y arriver. Ma tendance personnelle est d’avoir beaucoup d’idées, beaucoup d’envies, de commencer plein de choses, d’en délaisser d’autres, de faire traîner… je ne parle même pas de ma tendance à la procrastination. J’ai besoin de cette variété pour ne pas m’ennuyer, mais je dois aussi savoir me concentrer sur des objectifs bien particuliers. Je ne suis pas doué pour les objectifs à long terme, je vais donc plutôt me focaliser sur des objectifs plus courts. Bref, dans la continuité de ce que j’ai déjà fait en 2015 sauf que ces derniers mois j’ai eu tendance à m’éparpiller. Donc au moment d’envisager de nouveaux projets j’essaierai de bien envisager le risque de m’égarer.

#Vidéo : Je l’ai déjà dit précédemment, mais 2016 sera pour moi l’année de la vidéo. Ce n’est pas le média avec lequel je suis plus à l’aise, j’ai débuté le web à l’époque du texte. Mais c’est le moment de me jeter à l’eau et de m’entraîner. Pour l’instant cela restait dans un coin de ma tête, j’avais quelques idées, mais sans concrétiser grand-chose. Or, on ne peut pas s’améliorer sans entraînement et sans persévérance. Il y a quelques années, quand j’ai décidé de m’améliorer vraiment en photo, j’ai pris la décision de faire un projet 365. Trois ans plus tard, je trouve que la qualité de mes photos s’est largement améliorée, ma technique, mon oeil pour les prendre et les choisir aussi. Regardez simplement la différence entre le light painting du 1er janvier 2013 et celui du 31 décembre 2015

Je vais donc faire de même pour la vidéo. Je ne vais pas me lancer dans un projet 365 en vidéo, c’est un peu trop lourd même en ne faisant qu’une ou dix secondes par jour. Je vais plutôt me lancer dans une sorte de Projet 52 ou un VLOG avec une vidéo par semaine. Il y aura probablement des choses bien un moment, des ratées souvent, mais c’est le prix de l’apprentissage. Ma minuscule chaîne YouTube va ainsi s’enrichir petit à petit.

Premier Vlog

Comme je l’ai dit avant, Chris Brogan parle des liens possibles entre les mots. On peut agir en fonction d’un seul de ces mots, mais aussi en fonction de deux ou des trois. Ainsi en cumulant santé et vidéo je vous propose le premier épisode de mon Vlog où je rappelle ces fameux objectifs.

Vous constatez un petit problème technique sur la prise de son. Je me suis fait avoir par le vent, qui ne me paraissait vraiment pas fort, mais qui s’entend vraiment trop avec la GoPro. Mais ma vraie difficulté avec la vidéo n’est pas que technique, il est plutôt sur mon anticipation et sur ma capacité à raconter quelque chose en vidéo. Je vais donc me concentrer dans les semaines qui viennent sur l’histoire et la planification de tout ça.

Pour conclure, une chose à garder en tête dans nos objectifs. Comme je le dis dans la vidéo, l’important n’est pas forcément d’atteindre l’objectif, mais le chemin suivi pour essayer de l’atteindre. Cela nous oblige à faire des efforts, faire preuve de curiosité, tenter, expérimenter, progresser, s’entraîner, faire des erreurs mais se perfectionner…

C’est ce qu’avait magnifiquement dit Neil Gaiman dans ses voeux il y a quelques années :

« J’espère que cette année, vous ferez des erreurs. Parce que si vous faites des erreurs, cela veut dire que vous faites de nouvelles choses, que vous faites des essais, que vous apprenez, que vous vivez, que vous vous lancez des défis, que vous vous transformez, que vous changez le monde. Cela veut dire que vous faites des choses que vous n’avez jamais faites avant, mais surtout, que vous faites quelque chose.

Alors, c’est mon vœu pour vous tous, et pour moi. Faire de nouvelles erreurs. Faire de grandes, de magnifiques erreurs. Faire des erreurs que personne n’a jamais faites avant. Ne vous figez pas, ne vous arrêtez pas. Ne vous inquiétez pas si ce que vous faites n’est pas assez bon, ou imparfait. Qu’il s’agisse d’art, d’amour, de travail, de famille, ou de la vie en général. On s’en fout. Quel que soit ce qui vous fait peur, faites-le. Faites des erreurs. Cette année, et toutes celles à venir. »

Belle année à tous !

— Bertrand

Lève toi et cours™ : Programme running débutant

La méthode en 8 à 12 semaines pour te lever de ton canapé et commencer à courir sans t’épuiser ni te décourager.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one

Laisser un commentaire