Impact de la physiologie féminine sur l’entrainement et la performance — KM42 La Minute Perf #18

Quelles sont les caractéristiques spécifiques du corps féminin et leur impact sur l’entraînement et la performance ?

Abonne-toi au podcast :
Apple Podcasts | Spotify | Google Podcasts | Deezer | Amazon Music

Les spécificités du corps et de la physiologie féminine vont bien au delà des attributs sexuels. Dans cet épisode nous parlons des hormones, du taux de muscle et de masse grasse, de la répartition des graisses et même de la taille des fibres musculaires chez les femmes.

Autant de paramètres qui expliquent des qualités sportives spécifiques. S’il n’est possible que de constater et pas d’agir sur ces paramètres, leur connaissance permet de mieux se comprendre et aussi d’adapter l’entraînement ou l’alimentation 

Ces différences expliquent aussi des points de vigilance particulier sur la santé féminine. Laure nous sensibilise notamment sur le fer et le syndrome RED-S

Et nous répondons aussi à vos questions et faisons un petit rectificatif sur la caféine.

Liens complémentaires

Autres épisodes

Chaque début de semaine je vous propose désormais un nouveau rendez-vous pour vous aider encore plus à progresser. Avec Laure nous vous proposons des zooms et des rebonds pour comprendre l’entraînement, les facteurs de performance, le fonctionnement de notre corps et de notre mental.

La Minute Perf dure plus qu’une minute mais vous allez apprendre beaucoup pour devenir Champion et Championne du Monde de votre Monde.

— Bertrand

12 Jours pour une santé  d’athlète !

Travailler toute la semaine. T’occuper de tes enfants. T’occuper de maison. Cuisiner pour bien manger. Faire du sport. Avoir des projets personnels et professionnels… Arriver à tout faire, parfois seul.e, demande des efforts importants et une énergie dingue. Tu es un.e athlète du quotidien. Alors adopte le mode de vie qui va avec.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one
  • Ashoka Mar 8, 2023 @ 13:06

    Merci d’aborder la course( le sport) au féminin. Mais une fois de plus, qlorsqu’on aborde ce sujet on survole la spécificité des femmes pré et ménopausées. Si l’aménorrhée est un problème important et sérieux, la période( et les difficultés que cela entraîne bien souvent sur le plan physique, mental et émotionnel) de l’avant et de la ménopause l’est tout autant. J’attends (et j’espère) avec impatience que le sujet sera traité en profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *