Ma todolist du mois d’avril

Je suis en retard pour vous annoncer mes objectifs du mois d’avril, mais je n’ai pas oublié d’autant qu’ils sont pour moi très importants en ce début de printemps. La fin de l’hiver fut difficile et ce mois d’avril doit permettre de me relancer.

Bilan de mars

Avant de parler des objectifs pour les semaines qui viennent, faisons donc d’abord un rapide bilan de ceux du mois de mars. Le premier était de dormir plus tôt et ce fut plus souvent raté que réussi. Pas facile d’aller se coucher le soir.

Un autre était de faire un peu de respiration, méditation ou yoga le matin et là c’est carrément manqué ! Je n’ai rien fait sur ce plan là.

Le dernier était de poster des looks et sur ce plan j’en ai posté un premier sur le blog plus quelques photos sur Instagram. J’aurai aimé en poster plus et j’ai un gros tas de fringues prêt.

Et en avril alors ?

J’ai terminé l’hiver plutôt fatigué, le moral pas vraiment au top avec beaucoup de questionnements sur mon activité professionnelle pour les mois qui viennent. Là dessus est venue se rajouter la mort de notre Diki, ce qui a fini de plomber le moral de la maison.

Le seul vrai gros objectif de ce mois d’avril est donc de remonter la pente et retrouver le moral et la forme. Rien d’autre que ça mais tellement important ! Le but est d’arriver début mai en pleine forme, avec de l’énergie et de l’envie.

Je divise toutefois ce gros objectif en sous-éléments, une habitude de productivité. Il est plus facile de faire des petits bouts que de viser un gros objectif, difficilement quantifiable d’ailleurs dans ce cadre. Voici donc les sous-objectifs :

Dormir plus tôt : le sommeil est au cœur de la santé et de la bonne forme. Me coucher plus tôt et mieux dormir est donc toujours un objectif capital. Objectif : avoir éteint la télé à 23h et dormir à minuit !

Tenir le journal de mes kifs quotidiens : je suis adepte de la psychologie positive qui m’a aidé par le passé à remonter une pente bien plus difficile que celle-ci. Le but est de voir dans chaque journée, même la plus pourrie, les petites choses positives : un sourire, avoir rangé mon bureau ou la maison, lu un peu, fait un peu de sport (ou la sieste), avoir reçu un message sympa, profité du soleil…. Et même dans la pire des journées, en chercher 3 aide vraiment ! Objectif : noter chaque jour mes 3 kifs ! Si vous vous demandez pourquoi trois, c’est que c’est un chiffre qui marche bien et aussi le titre d’un bouquin, que je n’ai pas lu mais qu’il faudra que je pique à ma femme

Bouger et faire du sport dehors : l’objectif est de profiter du printemps pour sortir, prendre l’air, prendre le soleil. Ce n’est pas si simple quand on travaille à la maison et quand son métier est de faire des articles ou des formations. Et pourtant c’est essentiel ! Je n’ai pas de séances de fitness et natation en club pendant deux semaines, je vais donc les remplacer par du running et de la marche. Ma femme me disait il y a quelques jours l’effet positif qu’elle constatait quand j’allais courir. J’ai l’impression que ça me permet d’expulser ce qui me prend la tête, et souvent même quand c’est difficile, je souris de plaisir, j’écarte les bras dans les chemins comme pour flâner sur les chemins… bref le bonheur. Je vais tout de même inclure des séances à la piscine, une exception, car même si elle est couverte, c’est assez lumineux en plein jour et puis ça me fait du bien aussi.

Structurer mon temps : j’ai entrepris une large réorganisation de mes outils pour suivre mon planning pro. J’ai migré mon organisation sur TaskPaper 3 qui me permet de gérer l’ensemble via des fichiers textes et de barrer les tâches réalisées. Je peux ajouter des notes et des liens dans ces fichiers et c’est la manière de fonctionner qui me correspond le mieux à cet instant.

Voilà donc ma ligne de conduite depuis début avril et pour les jours qui viennent. Ce mois-ci pas d’objectifs de looks, mais il y en aura, pas d’objectifs de vidéos, il devrait y en avoir, pas de défi photo même si je reste dans ma logique de faire une photo chaque jour. J’ai seulement hésité à me lancer dans le défi énergie de Wonderful Breizh. Je le ferai peut-être plus tard.

Quant à la méditation et au yoga ce sera en option, j’aimerais faire quelques séances, peut-être à l’occasion de mes balades au soleil. A voir…

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

0 comments… add one

Laisser un commentaire