Mes 3 mots pour 2018

Le mois de janvier est en général celui des bonnes résolutions. Le mois de février celui où vous les avez oublié. On y repense en mai quand il s’agir de perdre du poids avant l’été. Finalement en septembre, on prend de nouvelles résolutions de rentrée, mais l’automne nous plombe le moral. On repart ainsi pour une nouvelle année.

Personnellement je ne prends donc pas de bonnes résolutions… ni de 1er janvier ni de rentrée et même pas d’anniversaire.Je suis plutôt un adepte du petit pas qui fait gravir des montagnes. Je considère que les choses importantes finissent par s’imposer à moi. Je prends donc de bonnes résolutions tout au long de l’année quand elles s’imposent. Je ne suis toutefois pas contre la symbolique des dates. Débuter un nouveau défi le 1er du mois par exemple est bien dans mes habitudes.

Toutefois, plutôt que de grandes résolutions, j’ai pris l’habitude depuis trois ans de cadrer mes actions avec trois grands mots. Ce sont un peu mes hashtags guides pour le reste de l’année. L’idée est de questionner mes choix et prendre mes décisions en fonction de ces mots. Je peux les prendre séparément ou les regrouper par deux ou pas trois.

J’ai commencé à définir ces mots pour l’année, puis je me suis rendu compte que je pouvais le faire pour le mois, la semaine et finalement la journée. Chaque matin dans mon journal j’inscris ainsi Mes #3objectifs qui feront de ce jour un grand jour.

Ceux définis pour l’année sont toutefois mes mots clés directeurs. Je pourrais les afficher sur un mur du bureau ou en fond d’écran de mon ordinateur. Ce sont bien des mots et pas des objectifs précis. Ce sont des guides.

Bilan de 2017

En 2016 mes trois mots étaient : #Santé, #Focus, #Vidéo. En 2017 j’avais choisi #Minimaliser, #Raconter, #Avancer. Voici un rapide bilan de ces trois mots :

  • #Minimaliser : je ne souhaitais pas devenir minimaliste, mais je voulais simplifier. Ranger certes, mais aussi alléger d’une manière globale (alimentation, planning…). Je ne vais pas vous mentir, ce fut compliqué. Je me suis cassé le coude en rangeant mon bureau le 8 janvier, mon naturel bordélique s’est souvent exprimé dans la maison et j’ai toujours tendance à vouloir faire beaucoup de choses. Mais j’ai détecté en moi une petite mutation que je vais tenter d’encourager cette année.
  • #Raconter : c’était mon grand objectif de l’année, raconter mon quotidien, raconter mon métier, raconter mon changement de vie… Sur ce plan, objectif largement rempli avec du blog, du vlog, du podcast, de l’Instagram
  • Avancer : j’avais mis ce mot pour la dynamique et la volonté de passer de la phase de réflexion à l’action plus rapidement. Réfléchir moins longtemps pour agir plus vite. M’autoriser plus d’essais dans mes projets, tenter, expérimenter. La plus grande traduction de ce mot est sans contexte pour moi le lancement de mon podcast sur la création de contenu avec tout ce qui va avec. Mais il y’en a beaucoup d’autres.

Mes trois mots pour 2018

Voilà, maintenant que le point sur l’année passée est fait, il est temps de regarder 2018 droit dans les yeux. Son contour a été fortement ébauché par l’année 2017. C’est donc une continuité.

  1. Famille : nous attendons avec ma femme la naissance d’un jour à l’autre de notre premier bébé. Dans deux semaines maximum elle sera là. Voici donc la plus grande aventure de notre vie qui débute. Et bien entendu toutes mes actions qui vont venir vont être conduites en fonction de cette nouvelle responsabilité. Cette naissance va restructurer nos vies, mes projets, mon quotidien, mes habitudes…
  2. Marathon : j’ai fait un rêve au mois d’avril dernier, courir un marathon pour mes 42 ans. Je maintiens ce défi. Ce ne sera probablement pas le jour même, mais ce sera mon objectif. En fait, il y a derrière ce mot, une volonté plus large de rester en forme et garder la santé. J’ai fait beaucoup d’efforts pour perdre du poids, je prends beaucoup de plaisir dans le sport, je veux surtout rester en forme. Derrière ce mot viennent aussi donc les notions de bien-être, alimentation, sommeil… mais aussi l’idée de mouvement, d’objectifs et de concentration.
  3. Documenter : j’avais hésité l’an dernier entre raconter et documenter. Cette année, ce mot s’impose de lui-même. Bien entendu c’est documenter l’arrivée de notre bébé et j’ai commencé via un nouveau blog de papa, mais c’est aussi documenter ma vie de créateur de contenus, de consultant, de prof, de sportif… C’est la continuité de raconter, mais qui avec un axe aussi sur la mise en musique de fragments du quotidien.

Et vous ?

Voilà, le cap de cette année 2018 est fixé. Cette méthode des trois mots a très bien fonctionné pour mois les années précédentes. J’ai aussi fait un épisode de podcast pour expliquer comment j’ai réfléchi à ces trois grands mots.

Et vous quelles sont vos résolutions, objectifs, mots guides pour cette nouvelle année ?

About the author: Devenir champion du monde de mon monde. Après avoir grandi dans l’idéologie études, boulot, maison, famille, enfant… je me suis pris un mur en pleine face. Obèse, mal dans ma peau, harcelé moralement au boulot… j’ai décidé de m’échapper et construire ma vie. D’abord par le contenu puis par le sport puis par la combinaison des deux. C’est ainsi que je vais devenir champion du monde de mon monde et vous aider à en faire de même. Alors si ce que vous avez lu ici vous a plus vous pouvez aussi me retrouver dans tout un tas d’endroits : Twitter, sur Facebook, Instagram, Pinterest.

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

1 comment… add one

Laisser un commentaire