Compte rendu : Courir à Clermont 2016

Je fêtais ce dimanche mon anniversaire et je me suis fait un beau cadeau en explosant mon record personnel sur 10km. Récit de ce kif en baskets.

Mon objectif de cette fin d’année

Vous en avez l’habitude, je fais souvent référence à mon calendrier de courses défini en début d’année. Il a un peu évolué avec l’ajout de quelques dates mais ce 2 octobre était coché dessus depuis janvier. La raison est simple, je fêtais ce dimanche mes 40 ans ! Je ne pouvais pas rater l’occasion !

Au début de l’année, je me disais que faire le 10km de Courir à Clermont était un bon objectif en soi. Mais après quelques courses cette année, je me suis pris au jeu. J’avais la distance dans les jambes depuis mon premier trail, j’ai même fait le double, et surtout je me suis rendu compte que j’avançais plus vite au fil des mois. Toutefois ma seule course de 10km fin mai avait été un peu difficile. Cet été j’ai donc décidé d’augmenter ma capacité foncière en courant plus puis de faire un peu de travail sur ma vitesse.

J’ai ainsi opté pour un programme 10km sur Strava calculé d’après mon-temps de course en juin. Calculé sur 8 semaines à raison de 3 séances par semaine, je l’ai un peu adapté. D’une part il a été raccourci pour une question d’enchaînement des programmes. Ces derniers jours mes autres activités m’ont permis de travailler le cardio à fond sans courir. J’ai fait du fitboxing, hiit et natation en plus de mon gainage et mes abdos tous les matins mais je n’avais pas couru depuis dimanche. Autant dire que j’avais quelques fourmis dans les jambes !

Première course pour ma femme

Ma femme aussi avait les jambes qui démangeaient. Elle souhaitait initialement participer à sa première course dans deux semaines mais elle s’est finalement inscrite dans la semaine pour courir le 10km.

Nous sommes donc partis tous les deux ce dimanche matin en direction du centre de Clermont. Nous n’avons pas couru ensemble mais fait un échauffement et quelques accélérations. C’était chouette. Et nous avons décidé de courir ensemble la Corrida de la Saint-Sylvestre pour bien terminer l’année fin décembre.

Adaptation du petit-déjeuner

Sur ma course précédente, le trail de Clermont, j’avais validé ma partie échauffement. Chaque course apportant son lot d’apprentissage, j’ai validé cette fois-ci la partie alimentation le matin.

Dans la coopérative d’activités dans laquelle nous sommes entrepreneurs, nous avons une diététicienne nutritionniste du sport. Ce domaine est vraiment passionnant et Aurore est vraiment super. On a profité de la voir à une réunion vendredi pour lui demander quelques tuyaux qui ont débouché sur un petit déjeuner aménagé environ 2h30 avant le début de la course.

Pour le petit-déjeuner, ses conseils étaient en gros :

  • Pas de choses difficiles à digérer : nous avons supprimé le pain complet, les oléagineux et les flocons d’avoine habituels. Nous avons gardé le fromage blanc mais sans graines et avec seulement un peu de vanille et cannelle. Sur ses conseils, nous avons remplacé le pain par de petits pains grillés.
  • Des protéines : nous avons gardé notre tranche de jambon quotidienne.
  • Du sucre mais pas de beurre : Nous avons donc tartiné de la confiture à l’abricot sur nos petits pains. Le bon côté d’aller courir après.

Dernier conseil, manger des choses sucrées environ une demi-heure avant le départ. Ma femme a misé sur les abricots secs, moi sur une barre énergétique de sport dont je vous reparlerai vite. On a mangé ça après le petit jogging d’échauffement et avant quelques accélérations.

Dans la masse au départ

Le départ était à 10h et nous étions prêts et échauffés un peu avant. On a croisé quelques personnes et ma femme a retrouvé une copine pour courir avec. Mauvaise surprise en revanche au moment d’aller faire un petit arrêt aux toilettes : 4 WC pour 2000 coureurs ça fait un peu léger. Mais on a réussi à rejoindre la ligne dans les temps.

Nous étions seulement placés dans le fond du peloton. Il y avait une très bonne ambiance mais le temps que la troupe se mette en route devant nous, nous avons passé la ligne de départ près de 2 minutes après le coup de feu. Pas grave car les puces électroniques comptabilisent le temps au moment où l’on passe la ligne. Donc ça ne perturbe pas le chrono.

2016-10-02-courir-clermont-opera

La course : Record personnel explosé !

Le seul vrai problème de partir en fond de peloton était pour moi d’arriver à attraper un train de coureurs avançant à la vitesse que j’avais planifiée dans ma tête. Mon objectif était de passer sous les 50 minutes et me rapprocher des 45. Comme je l’avais constaté sur une course cet été, pour y arriver le mieux c’est d’essayer de suivre des gens plus rapides.

Le petit trot du peloton où j’étais au départ n’était pas compatible. Alors j’ai accéléré, slalomé, fait les bordures, suivi d’autres faisant pareil pour remonter vers des coureurs plus rapides. Mes trois premiers kilomètres furent donc rapides, les plus rapides même. Ils m’ont permis de voir quelques personnes et on m’a même souhaité mon anniversaire ! La suite de la course fut plus conforme à mon plan : ralentir et reprendre mon souffle, dérouler dans les descentes, prendre les faux plats montant vite et voir comme ça se passe sur plat pour finir plus vite.

Le 10km de Courir à Clermont se fait sur deux boucles de 5km environ. Le premier tour fut vite bouclé et je passais le cap des 5km en un peu plus de 22 minutes. Mon record personnel est alors explosé. Bon pour la confiance ! Je garde ensuite un oeil sur le temps de passage au 7ème km car j’avais fait une course sur cette distance cet été. Là aussi je suis largement en avance ! A ce moment là, je me suis dit que j’étais déjà content de moi et qu’il me restait à rentrer.

Sur la dernière petite pente, je repense à la reconnaissance avec ma femme la semaine dernière où elle s’était exclamée : « un chrono ça va se chercher dans les montées ! » Par rapport au trail c’était en plus très plat finalement alors j’accélère. Reste alors à gérer. Dans ma tête, j’avais un petit doute car les deux derniers kilomètres sur les pistes de Michelin avaient été longs et pénibles. Mais là il y a un peu plus de monde et d’encouragements alors je m’accroche, double ceux qui peinent plus que moi et j’attaque la dernière ligne droite en accélération progressive pour essayer d’arriver à fond.

Sur la ligne je regarde mon chrono : 46:36 ! Boum record explosé de 8 minutes par rapport au mois de mai ! Quel kif ! Au fond de moi je me félicite pour ce superbe cadeau que je me suis offert pour mon anniversaire !

2016-10-02-courir-clermont-1

Après avoir bu un coup et pris du pain d’épices et du chocolat je suis ensuite allé encourager ma femme sur les dernières dizaines de mètres et faire un bout de la ligne droite avec elle. Quel kif de la voir foncer ainsi et faire un chouette temps pour son premier dossard ! Il nous restait alors plus qu’à immortaliser l’instant en photos souriantes avant de partir fêter mon anniversaire en famille.

Prochaines courses

Ce Courir à Clermont était mon vrai objectif du mois d’octobre. Maintenant je vais moins courir, le dimanche s’il fait beau, mais privilégier le fitness et la piscine. J’ai même prévu une pause sportive d’une semaine en octobre. Toutefois, j’ai quatre courses encore sur mon programme pour garder la motivation :

  • L’Ultra trail vert de Beaumont le 15 octobre
  • le Royat Urban Trail le dimanche 6 Novembre
  • Le Run Zombie Trail d’Issoire le samedi 3 décembre
  • La Corrida de la Saint-Sylvestre à Clermont le 30 décembre en duo avec ma femme et avec un bonnet de noël sur la tête

L’idée c’est surtout de faire des trucs un peu fun et/ou humanitaire et surtout garder le sourire en courant. Car oui je prends du plaisir en courant et je veux que ça reste ainsi !

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

1 comment… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *