Mon utilisation de Day One pour mon journal quotidien

Tenir mon journal n’était pas une évidence pour moi et pourtant c’est devenu pour moi un réflexe indispensable. Et pour le coup je remercie beaucoup l’application Day One qui est un cadre parfait pour ça. Voici comment je l’utilise.

« Installation de Day One »
— Samedi 12 mars 2011 – 23h59

C’est exactement le premier message que j’ai tapé dans ce logiciel que je venais donc juste d’installer. Il y a six ans, ce logiciel rentrait ainsi dans mon Mac et ma vie, mais je ne savais pas encore vraiment à quel point j’allais l’utiliser. Day One est ainsi actuellement le troisième logiciel le plus utilisé sur mon ordinateur derrière Ulysses que j’utilise pour travailler et écrire mes contenus longs, et Byword que j’utilise pour écrire mes contenus courts. Au passage, ces statistiques montrent à quel point l’écriture de contenus est importante dans ma vie quotidienne.

Ainsi, pratiquement chaque jour, c’est le premier logiciel que je démarre et le dernier que je coupe. Mais il ne reste pas ouvert toute la journée. Je l’allume régulièrement et je note des choses tout au long de la journée. Je l’utilise aussi sur mon iPhone bien entendu. Mais je reviendrai dessus plus tard.

Pourquoi tenir un journal ?

Je tiens donc maintenant mon journal depuis plusieurs années. Je n’ai jamais tenu un journal intime ou personnel dans ma jeunesse. De toute façon j’écris bien trop mal pour faire un journal papier. Et puis ça ne m’intéressait franchement pas.

Ainsi, ce besoin est né il y a quelques années. Cela correspondait alors à l’accélération de ma vie de travailleur indépendant, mais aussi à une période de remise en forme psychologique après avoir subi un triste épisode de harcèlement psychologique au travail.

Pour la partie pro, mon besoin est de garder trace de ce que je fais, où je vais, sur quoi je travaille, noter mes idées… Sur le plan perso, l’idée était d’arriver à faire le point sur mes pensées, mon évolution, les petits moments positifs qui me permettaient de remonter la pente.

Ma pratique du journaling a évolué en 6 ans, mais j’aime cette idée de garder une trace de ce que je fais et pouvoir le retrouver à tout moment.

A la recherche de la bonne appli

A l’origine, je cherchais donc des solutions pour garder la trace de plein de petites choses. J’aime beaucoup les carnets, le papier, écrire, griffonner. J’ai eu plusieurs carnets Moleskine et j’ai adoré mon Rhodia, meilleur qu’un Moleskine, des cahiers… mais je suis incapable de me relire. J’écris mal c’est ainsi ! Je n’avais d’ailleurs pas adopté le Bullet Journal à cause de ça. Et puis il n’y a pas de moteur de recherche dans un carnet.

Je voulais donc une version informatique. J’aurais pu mettre ça dans des fichiers textes organisés par dates et dossiers. Solution simple, mais pas franchement pratique à consulter. Et comment ajouter des images ? Pas question de faire ça non plus sous Word et placer les fichiers dans un dossier de mon ordinateur. Trop lourd, trop compliqué. J’avais aussi besoin de le faire sur mobile et pouvoir noter mes pensées à tout moment où que je sois.

J’ai donc testé pas mal de choses. L’application Notes d’Apple était vraiment inadaptée à l’époque. Au départ j’avais plutôt utilisé Simplenote qui marchait pas mal. J’utilise aussi NvAlt pour des usages techniques très particuliers. C’est le plus proche du simple fichier texte, mais là encore pas terrible pour les images. C’est dommage car la solution est sympa et permet de gérer une sorte de wiki personnel avec des liens internes entre les fiches.

Grand utilisateur d’Evernote, j’avais essayé de prendre mes notes pros dedans. Mais je me suis lassé de la lourdeur. Les changements de tarifs et la politique de la société me conduisent d’ailleurs à l’abandonner. Je teste en ce moment Bear et Notebook, mais c’est un autre sujet.

Quand j’avais découvert Day One j’ai été séduit. Petit à petit il s’est imposé comme une évidence. Petit à petit, tenir ce journal est devenu une seconde nature. Aujourd’hui il contient 4791 notes !

Day One en quelques mots

Je n’ai pas l’intention de vous faire une présentation complète et détaillée de Day One. En quelques mots, cette application permet de tenir un journal numérique et multimédia.

Elle existe pour iOS (iPhone et iPad) et pour macOS. Toutes les applications se synchronisent et même super bien. Vous mettez à jour d’un côté et ça arrive instantanément de l’autre. Aucun problème de conflit. A ce propos je dois dire que la synchronisation passe désormais par les serveurs de l’éditeur et qu’il faut absolument le faire dans la version 2 pour bénéficier de certaines versions dont les journaux multiples.

Vous pouvez remplir votre journal avec beaucoup de choses : du texte bien entendu, mais aussi des images. L’application sait géolocaliser vos notes et récupère même la météo du moment pour l’ajouter dans les notes. Elle sait aussi suivre vos activités et vos mouvements, mais je n’utilise pas du tout cette fonction. L’autre bonne idée est que si vous créez une note avec une photo, Day One récupère l’heure et la position GPS pour géolocaliser la note qui la contient. Ces fonctions peuvent être très pratiques pour ceux qui veulent faire un carnet de voyage.

L’écriture de texte se fait en Markdown, un petit langage de mise en forme de texte. Je l’utilise partout dans mes travaux d’écriture et de prise de notes et je pourrais vous faire un petit billet spécial sur le sujet. Mais pour faire vite, cela vous permet de mettre du gras, de l’italique très simplement et sans passer par un des icônes de mise en forme. Vous faîtes la mise en forme par quelques symboles très simples à retenir pour mettre en italique, gras, des liens, des titres…

Vous pouvez faire apparaître la barre de mise en forme, mais vous pouvez écrire avec une interface parfaitement épurée sans boutons.

Plusieurs journaux

La première version de Day One ne permettait d’avoir qu’un seul journal. La version 2 permet elle d’en tenir plusieurs. J’ai finalement abouti à une division en 8 journaux :

  • Journal pour ma vie globale,
  • Alimentation pour tenir un journal de ce que je mange,
  • Sport pour garder une trace de toutes mes activités sportives,
  • J’ai ensuite trop journaux spécifiques pour mes activités : Cyberbougnat, Mon blog de mec, Votre coach web, Cours. Ils correspondent aux grands pôles de mes activités pros,
  • Bujo est le moins utilisé de tous est correspond à une volonté de reprendre certains éléments du Bullet Journal.

Cette division me permet de retrouver très facilement n’importe quelle information. Je pourrais aussi le faire par les mots clés. Day One permet en effet d’utiliser des mots clés que vous tapez comme des hashtags. Les mots deviennent ainsi cliquables et vous retrouvez toutes vos notes datées sans problème. Mais j’apprécie cette organisation en carnets spécialisés et j’utilise les mots clés en complément et d’une manière plus transversale.

Mon ancienne utilisation

Au tout début de mon utilisation, 4791 notes je vous rappelle, je rentrais plein de petites notes. Day One dispose de rappels pour vous proposer de saisir des infos. Cela permet de prendre le réflexe, mais vous permet aussi de créer des modèles. Allez jeter un oeil au blog de Thibaudd qui parle de son utilisation des rappels. Au départ, j’ai donc fait plein de petites notes notamment avec ces rappels. Je pouvais reconstituer mes journées à travers toutes ces petites notes.

Désormais je fais plutôt une note quotidienne globale que je complète au fil de la journée. Je la complète par des notes thématiques. C’est plus simple à suivre pour moi et pour re-consulter ensuite mon journal. Day One permet bien de retrouver toutes les notes d’une journée, mais je trouve que c’est plus pratique ainsi. Et je n’utilise plus du tout les rappels.

Day One et ma routine du matin

Je mentionnais l’application dans la présentation de ma routine matinale, mais aussi de mon défi bonne humeur. Normal, Day One est un pilier de mon début de journée.

Donc tous les matins dans ma routine, après m’être levé, je bois un jus de citron, je me fais un thé, j’ouvre un livre. Normalement je fais aussi du sport. En ce moment ce n’est pas le cas à cause de mon coude cassé alors je fais des abdos en électro stimulation. Cela s’avère assez efficace, mais j’en reparlerai. Pendant l’hiver, je chausse aussi ma paire de Luminette pour un séance de luminothérapie.

Au milieu de cette routine, après voir lu quelques pages, j’allume mon ordinateur et je démarre Day One et je débute une note pour la journée dans mon journal. C’est le fil de mes notes sur la journée. J’utilise TextExpander pour en faire la trame en markdown, mais vous pourriez faire un copier-coller depuis un modèle enregistré ou mettre ça dans un rappel comme Thibaudd. J’ai enregistré les deux modèles sur mon espace GitHub avec une version TextExpander de chaque pour l’ajout automatique de la date.

Elle commence toujours par le titre : Ma journée du + la date du jour. TextExpander me permet de mettre la date du jour automatiquement. Elle est ensuite divisée en plusieurs segments avec une adaptation du Five Minute Journal.

L’objectif de cette méthode est de débuter la journée du bon pied en se plaçant dans de bonnes dispositions. Je réponds ainsi à quelques questions :

  • Les trois choses pour lesquelles je suis reconnaissant. C’est un journal de gratitude pour ouvrir les yeux sur les choses dont je peux me réjouir : avoir une belle maison, l’amour de ma femme, être capable de payer les factures, que mes clients me font confiance, être au chaud, pouvoir gérer mon emploi du temps… Cela permet de relativiser les petits galères et me focaliser dès le matin sur du positif.
  • Mes #3objectifs qui feront de ce jour un grand jour. Ce n’est pas une liste de tâches, mais plutôt les grandes directions de la journée. Certaines choses concernent le travail, d’autres non. Il y a des choses palpables et d’autres un peu moins. En vrac ça peut ressembler à : livrer un article à un client, faire mes notes de frais, faire une belle journée de cours, marcher, faire du sport, acheter des fleurs à ma femme, écrire, faire de la vidéo, me coucher tôt… Day One permet de mettre une case à cocher devant chaque objectif. Je peux ainsi les cocher pour faire mon bilan de fin de journée.
  • Une Affirmation quotidienne. Je complète ainsi la phrase Je suisen pleine forme, heureux, confiant en moi, un bon formateur, créatif,… Là encore, l’idée est de se mettre dans un état d’esprit positif et conquérant.

La deuxième grande partie s’intitule Déroulement de la journée. C’est la partie journal proprement dite. J’y note mes activités, l’heure à laquelle je me lève, mes sentiments et émotions, le déroulement complet de ma journée, les livres que je débute, où je vais… Je le fais par des listes à puces, des petits fragments de vie…

La troisième partie est Mes #3kiffs du jour en référence au livre du (presque) même nom. Dans mon modèle j’ai ainsi une liste numérotée et chaque soir je me force à reprendre ma journée et noter mes petits bonheurs. Je me pose ainsi la question Qu’est-ce qui m’a fait plaisir aujourd’hui ? Il y a les petits et les grands bonheurs. Là encore quelques exemples en vrac : avoir bien travaillé, avoir reçu un message sympa, le sourire de ma femme, avoir pris le soleil, mon temps en course, les réactions à un épisode de streetcast, avoir rempli mes trois objectifs, avoir mangé équilibré… Je m’impose seulement de ne pas inclure dedans trop de choses liées aux repas. Si je me satisfais d’avoir bien mangé, au sens équilibré, je n’inclus plus dedans le bonheur d’avoir mangé un gâteau l’après-midi. C’est pour le moment ma manière de lutter ma gourmandise dans ma démarche de perte de poids.

Je termine ce journal par la réponse une question simple Comment j’aurai pu faire ma journée meilleure ? C’est un petit côté développement personnel là encore emprunté au Five Minute Journal. Là encore, le contenu est très variable, quelques exemples : en ayant travaillé un peu plus, en me couchant plus tôt, en ayant fait du sport, en ne m’étant pas énervé…

Vous pouvez voir mon modèle vierge sur GitHub (+ la version TextExpander pour ajouter la date automatique). Ainsi, à la fin de la journée j’ai ainsi un journal complet. Je m’en sers de référence quand je recherche une info et il m’aide au quotidien à mieux me sentir. Mes autres journaux sont des compléments.

Journal d’alimentation

Quand je suis allé voir la diététicienne, elle m’avait demandé de préparer le rendez-vous en notant tous mes repas. Elle m’a demandé de continuer à le faire ensuite. J’ai été tenté de le faire via une appli dédiée type My Fitness Pal, mais je préfère finalement le faire dans Day One.

Là aussi chaque matin, je crée une nouvelle note prête à être remplie toute la journée avec mes repas. Vous avez compris le principe, je note mes repas au fil de la journée ainsi que mes sensations. J’y ajoute aussi quelques recettes à conserver et parfois des photos. Vous pouvez voir mon modèle vierge sur GitHub (+ la version TextExpander pour ajouter la date automatique).

Pour la boisson, je double la saisie avec l’application Waterminder qui permet de totaliser ma consommation d’eau et m’alerte de boire régulièrement. Je vous en reparlerai prochainement.

Journaux de travail

J’ai créé des journaux pour mes différentes activités pros. Le contenu est très variable. Pour mes cours, je note chaque cours et le contenu ainsi que l’endroit où je me suis arrêté dans mes slides, les devoirs demandés, les anecdotes…

Pour mes activités de conseil et formation, je note ce que je fais, où je vais, les contacts, des notes sur les réunions. En revanche, je ne note pas les temps de travail sur les dossiers de mes clients. Je préfère Hours qui me permet de faire des totaux et des bilans.

Pour mes blogs, je note les gros changements, les rendez-vous, les idées de projets, la publication de certains billets, les commentaires sympas…

Carnet d’entraînement sportif

A chaque séance de sport, j’ajoute une nouvelle entrée dans le journal sport. J’utilise pour ça abondamment la fonction photo. Après chaque séance, je fais un selfie et je note mon activité et mon ressenti. Je retrouve ainsi facilement toutes mes activités et mes progrès. Mais encore mieux, je peux pister mes changements morphologiques. C’est sacrément motivant !

Je suis même allé plus loin en créant un modèle de document via l’application iOS Workflow. Je passerai sur les détails, mais voici le lien vers la procédure. L’appli me demande la distance, le temps, le ressenti, me fait prendre la photo et l’enregistre dans Day One. J’ai partagé ce Workflow si vous souhaitez le tester et l’améliorer.

Je le lance via Launch Center Pro à la fin de ma séance running comme ça la note est géolocalisée via Day One et j’ai bien ma tête à la fin de la course ou de l’entraînement.

Conclusion

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, j’ai aussi créé un journal Bujo, mais cela reste limité. J’ai créé deux notes correspondant en fait à mon futurlog 2016 et 2017. Je n’ai pas fait le reste.

Je me pose en revanche plus la question de créer un journal de mes lectures pour y enregistrer des petites phrases, des passages, des citations. J’en stocke déjà avec le mot clé #citations. Jusqu’à maintenant j’utilisais Evernote pour le faire, mais j’abandonne petit à petit cet outil. Je teste aussi Zoho Notebook qui pourrait me servir à ça.

Je ne l’utilise pas comme carnet de voyage, mais ce serait possible de le faire. J’avais aussi automatisé certaines choses via IFTTT et GiftttyDy afin de garder un log de mes activités enregistrées par mon Fitbit. J’en avais parlé dans mon autre blog, mais j’ai laissé tomber cet automatisme qui ne m’apportait pas grand-chose.

Voici donc pour mon utilisation globale de Day One. Et vous avez compris que Day One est vraiment devenue une application essentielle pour moi. Et puis peut-être que dans mes vieux jours elle me servira pour pallier ma mémoire défaillante… ou pour écrire mes mémoires

Télécharger Day One pour iOS (iPhone et iPad) et pour macOS

— Bertrand

Objectifs efficaces : les méthodes des pros pour atteindre tes résultats

Le plan d’action étape par étape pour fixer des objectifs motivants et les convertir en actions concrètes dans ton quotidien. Ensemble, nous allons créer ton plan pour atteindre tes objectifs.

Découvrir le programme 👉

14 comments… add one
  • eiffair Fév 18, 2017 @ 22:56

    Merci pour cet article qui me donne la motivation de relancer mon journal DayOne qui commençait à être déserté.
    A partir du modèle Text Expander et de ta propre structure j’ai pu étoffer ce que je faisais déjà dans ma routine matinale (les 3 kifs étaient déjà là mais pas les objectifs et le bilan de fin de journée).

  • davyanders Fév 20, 2017 @ 11:14

    Super article qui me donne envie de tester ce logiciel, j’étais justement à la recherche d’un nouvel outil pour bien organiser mes journées, mes élans créatifs , noter …etc
    Merci Msieur !

  • gidehault Fév 25, 2017 @ 7:56

    Je me suis décidé à entamer un tel journal de bord suite à cet article, et après quelques jours de pratique j’avoue que je suis extrêmement surpris de voir à quel point ce petit travail d’une ou deux minutes peut influer positivement ma journée. Merci beaucoup pour le template (et pour tes retours, toujours enrichissants) !
    Faudra que je creuse la piste TextExpander que je n’utilise pas. Ne serait il pas possible d’utiliser Workflow pour n’avoir qu’un outil ? (je ne connais ni l’un ni l’autre)

    • Bertrand Fév 25, 2017 @ 10:44

      Tant mieux si ces billets te sont utiles et si tu trouves un bénéfice dans une telle pratique

      Pour répondre à ta question sur les outils tu pourrais très bien n’utiliser que l’un :
      – Tu pourrais par exemple faire en sorte de créer un Workflow te posant tes questions du matin pour le Five minute journal. De même que l’on pourrait avoir un Workflow pour la saisie du repas. Par exemple tu as un Workflow pour enregistrer le café : https://www.workflow.is/workflows/ac2998db789d4818b816266851efbd6c Tu peux en faire de même pour le thé, l’eau, les repas. Après si tu enregistres dans DayOne, ça va créer une note DayOne à chaque fois.

      • De même que TextExpander permet de poser des questions, faire des formulaires. Je pense qu’il sera là aussi possible de déclencher tout une série de questions. Moi j’appelle mes modèles par un mot précédé d’un ; exemple : ;journal Je pourrais faire en sorte que ça me pose des questions mais je n’ai jamais poussé au bout. Je le fais sur les mails pour automatiser une partie des réponses.

      Après, Workflow n’existe que sur iOS TextExpander fonctionne sur macOs aussi. Et je mets à jour mon journal via mes Macs ou mon iPhone. Donc suivant les cas j’ai pris l’un ou l’autre. Workflow pour mon sport est mieux car il me permet de prendre la photo. Tu as aussi la méthode Launch Center Pro de Thibaudd que je cite dans le billet

  • Maxime Août 17, 2017 @ 22:55

    Bonsoir, je découvre ce soir ton blog, et j’aime bien ce que tu fais voilà tout!
    J’ai Day One depuis un moment mais je me suis tjs contenté de juste ajouter qq photos d’événements importants malgré une forte envie d’y tenir un journal….ton post m’a donné envie de réessayer pour le coup! A voir si je tiens sur la durée !

  • Ateka Fév 12, 2018 @ 20:24

    Bonsoir !

    J’ai commencé ce week-end a faire un journal avec OneNote car Day One n’est disponible que sur Android et pas encore sous Windows.

    Je retente l’expérience avec un peu plus d’enthousiaste que d’habitude après avoir lu l’article et l’épisode 175 de votre coach web.

    Je vous remercie aussi pour le modèle qui va me servir de base.

    Bonne continuation !

  • ArNoLife ArNoLife Juin 23, 2020 @ 12:55

    Bonjour Bertrand (je dis Bertrand car tu m’accompagnes depuis pas mal de mois dans ma voiture, j’étais même un Patreon pendant quelques temps, j’y reviendrai peut-être !)

    Pour ma part, j’utilise DayOne pour mes journaux de vacances depuis leur toute première version. Pour la V2, ils avaient annoncé une lecture via le web des journaux avec une URL spécifique. A ma connaissance, cette possibilité n’est toujours pas implémentée. C’est dommage, cela aurait permis à ma famille de suivre facilement et en toute discrétion certains de mes voyages.
    Au retour, j’exporte en format PDF le journal , je remets en forme puis j’imprime et je relie le tout.

    Continué ton bon travail (et travaille la prononciation de ‘Bear’ … Ca me hérisse à chaque fois que je t’entends !)

    Arnaud.

  • Anne Oct 24, 2022 @ 10:43

    Bonjour Bertrand et merci pour ce post ! Je suis arrivée là en cherchant à savoir s’il fallait absolument se servir du clavier pour utiliser day one sur un iPhone. J’envisage d’adopter day one mais j’écris des textes un peu longs du coup le clavier d’un mobile c’est pas top pour ça. Faut-il obligatoirement se servir du clavier pour tenir son journal sur day one?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *