Fluffy Pancakes au Lait Ribot

Je collectionne un peu les recettes de pancakes. Sur ce blog j’ai déjà partagé deux recettes, une classique et une plus light que je fais encore. Mais j’ai d’autres dont cette nouvelle avec du lait ribot.

Mais d’abord je dois vous dire pourquoi avoir une bonne recette de pancakes est important, que dis-je, vital, pour nous. Il fut un temps où le pancake était la base de notre petit-déjeuner du dimanche façon brunch. Mais désormais c’est devenu une base régulière de notre petit-déjeuner y compris en semaine. Certaines semaines nous en avons mangé tous les jours en remplacement du pain.

En variant la farine, ils nous permettent de limiter la quantité de gluten. Nous en faisons par exemple au sarrasin mais aussi à la farine de riz, de noix de coco et nous devons essayer avec de la farine de pois chiche. Autre cas, le lundi, notre boulangerie est fermée et nous remplaçons le pain complet par des pancakes.

Mais si j’ai déjà plusieurs recettes, pourquoi en avoir une nouvelle encore ? Parce que je voulais testé les bénéfices potentiels de la consommation de lait fermenté, et donc du lait ribot.

Note à ceux qui vont me dire un truc du genre “le lait c’est le mal”… : Ce n’est pas le sujet ici, je consomme des produits laitiers tous les jours c’est un choix. Toutefois, j’ai tout de même décidé de diminuer ma consommation pour tester l’impact. Toutefois, le lait fermenté limite certains impacts du lait notamment pour la digestion. Lire la suite…

Le lait ribot c’est quoi ?

En France, le lait ribot est un produit phare de la Bretagne. Mais il existe un peu partout dans le monde sous un autre nom car c’est en fait un lait fermenté. Le lait ribot est uniquement composé de lait de vache et de ferments lactiques. Un peu comme les yaourts mais avec des ferments différents.

Mais à travers le monde, on dénombre pas moins de 400 noms de laits fermentés différents : kéfir au Moyen Orient, buttermilk (lait de beurre), babeurre, lben, lait battu, lassi en Inde, lebne libanais ou leben marocain… Le principe est toujours à peu près le même, mais le lait varie en fonction de l’animal producteur présent dans les pays (vache, brebis, chèvre, chamelle, jument, yak…) et des ferments utilisés.

Un lait un peu différent

Sur le plan purement culinaire, le lait ribot est un peu plus onctueux et a un petit goût acidulé.Notez qu’il faut bien agiter avant utilisation pour profiter pleinement de la texture onctueuse et douce du lait ribot. Si les bretons le consomment dans un bol en faisant tremper des galettes de sarrasin dedans, il faut apprécier le goût. Si vous ne craignez pas, vous pouvez en faire des milkshakes ou à l’indienne avec du sirop de rose et des épices pour faire un lassi.

Il est aussi une alternative à la crème dans la soupe, sauces et marinades pour apporter de l’onctuosité. Il s’utilise bien entendu en cuisine où il apporte du moelleux pour dans les pancakes, muffins, scones, gâteaux, panna cotta… Il faut cependant éviter de le faire bouillir pour conserver ses qualités. Pour l’utilisation en cuisson, il est ainsi conseillé de le faire frémir.

Les bienfaits potentiels ou pourquoi je souhaite consommer du lait ribot ?

Le lait ribot est une source de calcium, glucide, caséine et de protéine de lait. Il est riche en nutriments, pauvre en matière grasse et se digère plus facilement. Les ferments lactiques présents dans le lait ribot transforment en effet le lactose en acide lactique, qui est plus facile à digérer.

Les ferments lactiques ont surtout un rôle intéressant sur le système digestif, en particulier la flore intestinale. Et c’est ce qui m’intéresse particulièrement car je suis un peu sensible sur ce plan. Les ferments lactiques sont en fait des bactéries vivantes, appelées probiotiques. Ce sont des micro-organismes vivants qui modifient de manière bénéfique l’organisme hôte, en améliorant l’équilibre de sa flore intestinale. Ils combattent les mauvaises bactéries et contribuent à la multiplication des bonnes bactéries.

L’équilibre de la flore intestinale joue un rôle dans la digestion et l’assimilation des nutriments et donc dans le maintien d’une bonne santé. Voilà donc les bonnes raisons pour moi de consommer du lait ribot.

Où en acheter ?

La légende dit qu’il n’est pas forcément facile de trouver du lait ribot en dehors de la Bretagne. Ce n’est pas complètement faux mais je n’ai pas tant galéré pour en trouver. Il suffisait que je cherche au bon rayon. En fait j’ai acheté le mien tout simplement en supermarché, chez Intermarché. Mais il n’est pas au rayon lait classique mais au rayon frais comme la crème fraiche ou les yaourts. Il se conserve en effet au réfrigérateur entre 0 et 6°C. Vous trouverez probablement d’ailleurs dans le rayon d’autres laits fermentés.

La recette

Maintenant que vous savez pourquoi je pense que lait ribot est particulièrement intéressant passons à la recette.

Je dois avant tout vous préciser que je ne mets pas de sucre dans la pâte. Je préfère ajouter le sucre après. D’une part, cela nous permet de les manger avec un accompagnement salé tel du beurre et du jambon ou encore du houmous. D’autre part, car cela permet d’ajuster la dose de sucre avec ce que vous allez tartiner dessus : pâte à tartiner maison, confiture, purée d’oléagineux, beurre de cacahuète, sirop d’érable…

Je mange généralement assez peu de sucre, notamment pour éviter les pics de glycémie et donc les fringales pendant la matinée. Cependant, je vais en manger plus avant les entraînements sportifs car le corps a besoin d’énergie rapidement mobilisable. Avant une course je mange des pancakes avec de la confiture par exemple.

Pancakes fluffy au lait ribot

Des pancakes à la texture aérienne grâce au lait ribot dont les ferments sont aussi bénéfiques pour la digestion

Type de plat Petit-déjeuner
Cuisine Healthy
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 10 minutes
Temps total 15 minutes
Portions 10 pancakes
Auteur Bertrand

Ingrédients

  • 125 g farine complète ou sarrasin
  • 1/2 c. à café bicarbonate de soude ou 1/2 sachet de levure chimique
  • 240 ml lait ribot
  • 1 oeuf
  • 2 filets huile d’olive 1 filet dans la pâte, un autre pour huiler la pâte

Options

  • 30 g sucre pas pour moi
  • 1 c. à soupe beurre salé fondu option bretonne gourmande

Instructions

  1. Normalement la recette vous dit de mélanger d’un côté la farine, la levure et le sucre. De l’autre côté le lait ribot, l’oeuf (et le beurre fondu). Puis de faire un puits dans le mélange de farine et incorporer le mélange de lait. Cela permet d'éviter les grumeaux.

  2. Personnellement je mets tous les ingrédients dans le même saladier et je remue avec une cuillère pour obtenir un pâte assez épaisse

  3. Le conseil c’est de ne pas mélanger trop car cela permet de donner un coté un peu nuageux aux pancakes qui seront bien épais. Vous risquez d’avoir quelques grumeaux, et encore, dans tous les cas ce n’est pas grave. Bien moins que dans des crêpes.

  4. Huilez votre poêle pour qu’elle soit bien chaude
  5. Versez une petite louche de pâte pour faire un petit pancake (vous pouvez les faire trois par trois ou plus suivant la taille de votre poêle)
  6. Retourne le pancake quand des bulles se forment à la surface et terminez la cuisson.
  7. Dégustez comme vous voulez : confiture, sirop d’érable…

N’hésitez pas à me dire si vous avez essayez cette recette ou si vous avez une variante à me proposer.

— Bertrand

Mes 9 erreurs qui m’ont fait empêcher de courir mon premier marathon (et comment les éviter)

Tu le sais, la première saison du podcast t’a fait suivre la préparation de mon premier marathon. Et tu sais que je n’ai pas pu participer au premier marathon auquel j’étais inscrit, celui tombant le jour de mes 42,195 ans.

J’ai beaucoup réfléchi aux raisons qui ont faites que je n’ai pas pu me présenter sur la ligne de départ. J’en ai fait un guide gratuit au format PDF.

Télécharge le guide

1 comment… add one
  • Sabreena Jan 23, 2021 @ 19:02

    Merci infiniment pour cette recette que je me laisse plus de faire pour le plaisir de la famille !! Bravo!!

Laisser un commentaire